EAU : BIEN COMMUN

Dans le journal de Saint-Etienne Métropole du mois de mai/ juin 2022, la majorité métropolitaine se réjouit d’un contrat plus bénéfique qui permet de changer la délégation de service public, de Suez Stéphanoise Des Eaux à la SAUR avec des promesses comme : une baisse de prix, assurer la télé- relève des compteurs, amélioration des rendements et j’en passe. En réalité c’est une nouvelle partie de dupes pour les citoyennes et les citoyens stéphanoises et stéphanois mais aussi pour les habitant(e)s des 53 communes qui continueront à engraisser des actionnaires qui se gavent sur un bien commun.

Lors des municipales 2020, au sein de notre liste Sainté La Citoyenne dont Sainté Debout faisait partie, nous militions pour la régie publique de l’eau cogérée par les élus, les citoyens et citoyennes et salarié(e)s de la régie.  Ce qui n’aurait pas engraissé les actionnaires et aurait assuré un vrai entretien des réseaux et surtout les premiers mètres cubes d’eau auraient été gratuits selon la composition du foyer familial.

Ceci-dit le temps des élections est passé mais nous continuons à travailler avec les habitant(e)s et les militant(e)s associatifs pour un mieux vivre et pour l’eau qui est un bien commun.

L’année dernière s’est déroulée la convention citoyenne de l’eau organisée par des acteurs associatifs Eaux et Services Publics et Citoyens Libres, collectif Eau Bien Commun, des retraités de la fonction publique territoriale plus précisément de Saint-Etienne Métropole, un technicien de Cholton eau et assainissement, une  militante d’Alternatiba et du collectif Groseille et Ciboulette, ATTAC, artisans du monde  et moi de Sainté Debout. Nous avons pu faire un point sur les différentes délégations de services publics : par exemple à l’Etrat c’est Veolia qui a la délégation. Des régies publiques existent déjà dans notre territoire : Saint-Jean Bonnefond, Sorbiers, la Talaudière ; en tout 13 communes seraient en régie publique mais la nouvelle délégation de service public cités en haut avec le nouveau contrat auprès de la SAUR mettrait à mal le choix de ces collectivités qui ont décidé de se mettre en régie publique en imposant le nouveau contrat avec la SAUR.

Les débats au sein de la métropole sont menés au sein d’une commission consultative (CSPL : Commission de Délégation de Services publics) bien-sûr présidée par Hervé Reynaud Maire de Saint- Chamond , Vice-président de Saint Etienne Métropole, évidement cette commission est composée d’élus associant Eau et Services Publics association, un cabinet d’études venant de Rennes, Hélène VIALLETTON Présidente d’Eaux et Services Publics. Elle nous disait qu’ils avaient reçu un dossier de 100 pages une semaine avant les débats !!!!!! C’EST HALLUCINANT, ON NOUS PREND POUR DES DINDONS.

Bien-sûr, les associations ne sont pas que des faire-valoirs et il y a eu des protestations, notamment de  Eaux et Services et du CDAFAL : Comité Départemental des Associations Familiales Laïques.

Je n’ai pas pu suivre les autres réunions de la Convention de l’eau pour des raisons professionnelles mais les parties prenantes de cette Convention  ont bien travaillé, je vous met le lien dans l’article pour une consultation en toute transparence https://eaucitoyenne-biencommun.info/wp-content/uploads/2021/06/Synthe%CC%80se-longue-convention-eau.pdf

Il est urgent d’agir pour préserver notre bien commun qui est l’eau.  

Liste des articles de Sainté Debout sur le sujet

Laisser un commentaire