Auteur : fabrice devesa

Manifs lycéennes et étudiantes à Sainté

Plutôt que de juger les lycéens et les étudiants, comme le font de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux qui se permettent de juger les uns et les autres sans rien savoir, je préfère aller les voir, leur poser des questions et essayer de les comprendre. Avec mon ami Philippe Bariol, gérant du site Sainté Debout, nous nous rendons sur la place Jean Jaurés à Saint Etienne et là, nous assistons à des scènes apocalyptiques. Les CRS ont lancé des bombes lacrymogènes, une maman pleure avec son bébé dans les bras, des jeunes et des personnes âgées suffoquent et pleurent...

Read More

Interview d’une commerçante de Sainté

A Sainté, je rencontre de plus en plus de personnes qui ont des choses à dire, souhaitent s’exprimer mais préfèrent garder leur anonymat de peur de représailles de la part de Monsieur Perdriau et de son équipe. C’est le cas d’une dame que j’ai rencontrée dans une manifestation de « Gilets jaunes » et qui tient avec son compagnon un commerce dans le centre-ville. Je lui ai d’abord demandé quelles étaient les raisons qui l’avaient poussé à rejoindre « les gilets jaunes »… Les raisons sont nombreuses, notamment le fait que nous sommes de plus en plus taxés. La...

Read More

Nouvelle interview de Mr Malik Khammar au sujet des EHPADs Municipaux à Sainté

Bonjour Malik, suite à l’interview que nous avons réalisée ensemble dans laquelle tu alertais sur les conditions de vies déplorables des personnes âgées dans les EHPAD municipaux de Saint Etienne, tu risques d’écoper d’une sanction. Pour quelles raisons? La mairie envisage à mon encontre une sanction du premier groupe, à savoir un jour d’exclusion temporaire, pour manquement au devoir de réserve. Ce jour de sanction sera le 7eme pris à mon encontre depuis le 12 septembre 2017 date à laquelle nous (agents lambdas et agents syndiqués) avons dénoncé les conditions de vie de nos aînés au sein des EHPADs...

Read More

Active Radio et la démocratie?

Hier, à l’un des rassemblements des gilets jaunes devant la préfecture de saint Etienne, une jeune maman, encore bouleversée par ce qu’il venait de lui arriver, m’a confié qu’avec d’autres gilets jaunes, elle s’était rendue à Active Radio pour demander à s’exprimer sur les ondes. Les journalistes, en voyant arriver les gilets jaunes, ont fermé la porte de la radio et ont appelé la police. Alors que les gilets jaunes repartaient, puisque les journalistes ne souhaitaient pas leur parler, les policiers les ont interpellés pour relever leurs identités. « Je suis maman d’un petit garçon d’un an. Je n’ai rien...

Read More
WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com