POUVOIR REEL AU CITOYEN épisode IV Se défendre face aux généralisations abusives

Souvent la pensée unique procède par généralisations abusives.

Prenons l’exemple d’une affirmation actuellement répétée à l’envie sur les médias « les entreprises ont des difficultés de recrutement » .

Nous sommes censés accepter que « les entreprises » soient une entité homogène, ce qui n’est pourtant pas le cas. Entre une micro-entreprise et une multinationale, il y a peu d’éléments communs et parfois mêmes des intérêts divergents.
Elles sont plus de 3,4 millions en France sous des formes diverses comme des EI, des coopératives, des SA et des SARL mais aussi des associations…Bref c’est une généralisation abusive.

Autre exemple: « Les bassines sont un besoin vital pour les agriculteurs » Deux généralisations dans une seule phrase.

Les bassines sont des réserves d’eau remplies en hiver en pompant dans la nappe, il en existe de toutes les tailles dont certaines gigantesques. Les agriculteurs bien que très peu nombreux actuellement en France (604 000), exercent en fait des activités diverses comme l’élevage, le maraichage, l’arboriculture, la polyculture/élevage, la céréaliculture…Certains sont favorables aux méga bassines, d’autres indifférents et enfin certains manifestent contre.  

Dans d’autres articles on abordera le fond de ces deux problèmes, mais aujourd’hui je voulais juste vous faire remarquer de quelle manière fausse on nous présente les informations.

La façon dont on pose la question induit souvent le style de réponses. Soulignons aussi que la généralisation abusive est un procédé qui ressort d’une pensée mécanique, industrielle.

Mais la planète et la vie qu’elle porte, de même que nous l’humanité, ne sommes pas des mécaniques.

Laisser un commentaire