BEAUCOUP TROP DE PUBLICITES DE GROUPES INTERNATIONAUX , NATIONAUX et PAS DE LOCAL

A Saint-Etienne, les panneaux publicitaires sont comme des tournesols dans un champs de… tournesols, sauf que ces panneaux sont éclairés toute la nuit ce qui entraine de la pollution et de la pollution lumineuse, ce qui aveugle les usagers de la route (je pense au panneau à l’angle de la rue Barra et le Zénith).  Les pollutions visuelles  dérèglent et perturbent  la biodiversité, heureusement que nos amis écolos de l’association Cercle de Pan sont là pour éteindre des enseignes la nuit et la RAP (Résistance à l’ Agression Publicitaire) nous aide à lutter contre ces publicités qui rendent la société de plus en plus consommatrice et dépendante du capitalisme qui détruit l’environnement et l’humanité .

Saint-Etienne Métropole qui est chargée de réguler la publicité sur les enseignes, les pré-enseignes et les panneaux publicitaires dans 53 communes par le biais du Règlement Local de Publicité Intercommunal (RLPI) organisait des réunions publiques autour de ce règlement.

Sainte Debout représenté ce jour-là par Loïc avaient quelques questions : pourquoi faisons-nous toujours des publicités de Disney, Netflix et de groupes nationaux alors que des évènements qui favorisent le lien social dans la ville ne sont pas affichés ? Certaines associations nous ont fait cette remontée récemment. Pourquoi le collectif la RAP et le Cercle de Pan  n’ont pas été invités pour faire des propositions sur le RLPI ? Et pourquoi organiser une réunion une fois par an autour de ce sujet alors que c’est un sujet important du quotidien et local ? Et surtout quid d’une demande des usagers de la route d’enlever un panneau qui éblouit à l’angle de la rue Barra pour aller en direction du quartier de Bergson ?

La conclusion de ces réunions est qu’à part servir de faire valoir pour des élus qui souhaitent nous démontrer qu’ils consultent la population. Consultation mais sans  écouter et surtout prendre en compte les remontées ; et enfin qu’elle est la valeur d’une consultation sans les associations qui luttent contre l’agression publicitaire et leur opposition constructive ?

Ces réunions ne servent que de  faire valoir à des élus qui veulent nous démontrer qu’ils consultent la population. Il ne s’agit que de consultations sans écoute réelle et sans prise en compte des remontées des habitants. Quelle est la valeur d’une consultation qui n’implique pas  les associations luttant contre l’agression publicitaire ?

Laisser un commentaire