Le Couloir de la mort !

Dans le domaine des pistes cyclables aussi, que de différences entre la communication de la mairie et la réalité du terrain !

Pour illustrer ceci, nous avons choisi de prendre un exemple, rue de la Résistance, où la mairie a fait tracer une piste cyclable (une bande cyclable disent les spécialistes) invitant les cyclistes à rouler en sens inverse dans une rue à sens unique.

Une rue où il est particulièrement difficile pour un cycliste de croiser une voiture et où le fait de rouler à cet endroit constitue un véritable danger. Nous avons choisi cet exemple qui nous semble assez frappant mais nous pourrions en prendre d’autres !

Ocivélo (association d’usagers du vélo souvent consultée par la Mairie) contactée à ce sujet, nous répond  » oui c’est normal, la bande cyclable en contre sens dans une rue étroite permet de ralentir la circulation  » .

J’avoue qu’en tant que cycliste (et trotineur), je me sens chosifié à être considéré comme un « ralentisseur ». Il faut vivre l’expérience de prendre cette rue vers 18h pour se rendre compte qu’en effet , il y a à peine la place pour une voiture (si elle est pas trop grosse) et un vélo, les voitures ralentissent certes…mais plus ou moins suivant leur bonne volonté.

Surveiller si le véhicule qui arrive en face ralentit et se serre correctement à droite, tout en observant si le trottoir est libre, demande une attention soutenue et épuisante.

Résultat un gros stress, surtout quand le trottoir refuge est occupé par une poussette, et une bonne engueulade avec un automobiliste, refusant de se serrer à droite et qui trouvait que je ne montais pas assez vite dessus ne voulant pas écraser un piéton.

Définitivement la rue de la Résistance en bande cyclable est une fausse bonne idée. Ce n’est pas par hasard si elle est surnommée « le couloir de la mort » par les cyclistes stéphanois.

Laisser un commentaire