« Maudite soit la guerre et ses auteurs »

Des milliers de monuments aux morts qui égrainent les noms des millions de morts de la « grande guerre », un tout petit nombre d’entre eux clament leur rejet de la guerre, on les appelle les monuments aux morts « pacifistes ».

https://fr.wikipedia.org/wiki/Monument_aux_morts_pacifiste

Celui de St Martin d’Estreaut dans la Loire est particulièrement émouvant.


Les textes qui y figurent ont été gravées en 1928.

Ce texte n’est pas simplement pacifiste, il fait aussi référence aux soldats français martyrisés par leurs propres généraux.

Il dénonce aussi l’aspect capitaliste du conflit dont les plus pauvres payent toujours l’amère facture.

Ce monument nous (le peuple) invite à préparer la paix par l’éducation, « comprendre » dit le monument .

Mais qu’est ce qu’il nous faut comprendre ?

que la guerre est une atrocité ! Oui et bien au delà de ce qu’on peut imaginer si on ne l’a pas vécue.

Que la guerre a ses responsables, irresponsables politiques ou homme d’affaires intéressés ? « Des fortunes scandaleuses édifiées sur les misères humaines » .

Panthéonisation et devoir de mémoire ont-ils un sens si l’on refuse de voir la vérité en face. Même le très reconnu et panthéonisé Maurice Genevoix fut victime de la censure quand il évoqua les massacres. Cette guerre fut une odieuse boucherie.

Jean Giono le célèbre écrivain devenu pacifiste le dit dans un court texte.

« Je ne peux pas oublier

Je ne peux pas oublier la guerre. Je le voudrais. Je passe des fois deux jour ou trois sans y penser et brusquement, je la revois, je la sens, je l’entends, je la subis encore. Et j’ai peur. Ce soir est la fin d’un beau jour de juillet. La plaine sous moi est devenue toute rousse. On va couper les blés. L’air, le ciel, la terre sont immobiles et calmes. Vingt ans ont passé. Et depuis vingt ans, malgré la vie, les douleurs et les bonheurs, je ne me suis pas lavé de la guerre. L’horreur de ces quatre ans est toujours en moi. Je porte la marque. Tous les survivants portent la marque. » Jean Giono « je ne peux pas oublier »

« Maudite soit la guerre et ses auteurs » nous dit le monument de St Martin, oui c’est aussi cela que l’on peut comprendre, la guerre n’est pas une fatalité elle est impulsée par des intérêts qui ne sont pas les nôtres. A St Martin le monument a connu plusieurs dégradations, notamment par l’ Action Française, un mouvement d’extrême droite encore actif aujourd’hui et qui a même essayé de s’implanter (sans succès) dans notre Sainté populaire et multiculturel.

https://www.saintédebout.fr/2018/04/23/alerte-message-du-comite-antifa-de-saint-etienne/

TUONS LA GUERRE ! Oui et pour toujours en n’hésitant pas à voir en face son atrocité, son abjecte puanteur, son infâme injustice et sa profonde absurdité. TUONS LA GUERRE quelle soit militaire ou économique!

Citons Jaurès « Toujours votre société violente et chaotique même quand elle est en état d’apparent repos, porte en elle la guerre comme la nuée dormante porte l’orage. Messieurs, il n’y a qu’un moyen d’abolir enfin la guerre entre les peuples, c’est d’abolir la guerre entre les individus, c’est d’abolir la guerre économique, le désordre de la société présente, c’est de substituer à la lutte universelle sur les champs de bataille, un régime de concorde sociale et d’unité. »

Chacun d’entre nous a l’expérience d’avoir dépassé un conflit par la compréhension, le dialogue…les nations seraient-elles plus stupides que le peuple ? Quand elles sont en guerres , OUI !

Laisser un commentaire