La démocratie est morte ! Vive la démocratie !


69,95 % d’abstention dans la Loire ! Des listes se retrouvent au second tour des départementales avec moins de 5 % des inscrits. Dans ces conditions peut-on encore parler de démocratie ?

Cherche profession de foi désespérément

Par ailleurs, des voix s’élèvent pour demander l’annulation pure et simple de ce scrutin où l’information sur les candidat(e)s n’a pas été assurée. En effet, ce sont pour Saint Etienne des milliers de professions de foi qui n’ont pas été envoyées. De nombreux recours vont être déposés ainsi les mal-élus pourraient bien être aussi des élus invalidés (à terme car la temporalité juridique n’est pas la même que la temporalité électorale).

Des dizaines » de milliers de professions de foi et de bulletins de vote non distribués. Rien que, dans nos cantons, ce sont des quartiers entiers qui n’ont pas reçu ces documents! Des dizaines de milliers de citoyens n’ont reçu que les documents des candidats qui avaient les moyens de financer eux-mêmes leurs envois et que l’Etat et, plus près de nous, la préfecture de la Loire n’ont pas assumer leur travail!

Fraude électorale où ça ?

Il est donc plus que temps, face à des élus qui ne représentent qu’eux-mêmes et leurs courtisans, que  les habitants prennent en main leur ville. Il y avait encore bien peu de listes citoyennes dans ces élections, mais cela peut être un projet intéressant, tant les partis ont failli à faire vivre la démocratie.

Toutefois méfiance car c’est aussi avec ce type de discours sur la « société civile » que Macron à axé sa politique, remplaçant quelques professionnels de la politique par des professionnels de la finance, qui de toutes façons appartiennent à la même couche sociale. Une véritable liste citoyenne c’est une réelle construction depuis la base (le voisinage, le quartier) où les candidat(e)s sont proposées depuis ce niveau par les habitants.
. La démocratie commence dans les quartiers et son unité de base est le voisinage (voir les articles ci-dessous).

Méfiance aussi vis à vis des aménagement participatifs, les conventions citoyennes ou autres gadgets participatifs qui ne dépassent pas le stade de la simple consultation au maximum.

Les animations de la démocratie dans le cadre actuel avec des outils aussi sympathique que ceux de la sociocratie ne reviennent in fine qu’à donner le pouvoir à ceux qui maitrisent ces outils , la démocratie des spécialistes.

Nous pensons que c’est plutôt sur des bases de respect de la dignité de chaque être humain et dans la proximité de la relation directe que peut se reconstruire la nouvelle démocratie. C’est après tout comme cela qu’elle est née, bien longtemps avant les régions ou les pays, par des voisins qui s’organisent pour être solidaires, qui décident eux-mêmes des priorités, qui s’entraident et agissent ensemble. C’est peut être cela le futur de la démocratie.

Lien vers les documents de bases définissant une liste citoyenne

Laisser un commentaire