COMMUNIQUE DE LA MANUFACTURE D’ARTS – EVACUATION IMMEDIATE.

Dans le sillage du mouvement d’occupation lancé à l’Odéon, la Manufacture d’Arts a occupé l’ancien bâtiment de l’école des Beaux-Arts à Saint-Etienne ce jour, le 23 Mars 2021.

Nous voulons dire avant tout notre profonde inquiétude face à l’inflation galopante de la précarité dans ce pays, jeunes et moins jeunes, toutes catégories confondues. Nous revendiquons le retrait de la réforme de l’assurance chômage, la reconduite et l’élargissement de l’année blanche à tous les intermittents de l’emploi.

Notre objectif est, en Agora, d’élaborer des revendications, de chercher ensemble des formes nouvelles avec toutes les personnes présentes afin d’inventer ensemble le fameux « monde d’après ». En somme tracer de nouvelles voix…

Cette occupation a été initiée par des étudiants de l’école des Beaux-Arts de Saint-Etienne, des Artistes, des saisonniers intermittents de l’emploi, musiciens, professeur de l’éducation nationale, ingénieur informaticien, chômeurs, lycéens, rsastes…

Cette occupation a été négociée en bonne entente avec les Artistes et collectifs hébergés sur place en prenant soin de respecter les consignes sanitaires.

Hélas, trois fois hélas, la municipalité ne l’a pas entendu de cette oreille… et au moment de négocier l’occupation avec eux nous avons reçu la visite de la police municipale puis de sa directrice. Après deux heures d’un dialogue de sourds avec la direction des affaires culturelles nous avons été priés d’évacuer les lieux… nous n’avions pas demandé la permission à papa. Grande nouvelle, notre occupation est illégale.

Nous déplorons cette attitude navrante de Gaël Perdriau, maire de saint Etienne, dont les ambitions présidentielles ne semblent pas s’étendre jusqu’au domaine culturel…

Alors qu’en France les occupations fleurissent, à Saint-Etienne, quand des citoyens tentent pacifiquement de créer ensemble, étudiants, chômeurs, artistes… la municipalité se ferme, se crispe et ordonne à la police de nous évacuer… le signal envoyé est effarant… il est malheureusement clair.

Malgré cela nous avons pu tenir l’Agora prévue à 17h avec la centaine de personnes venues soutenir l’occupation qui se tiendra désormais tous les jours dans le jardin.

Occupons ! Créons !! Dansons !!!


Laisser un commentaire