Démission et indemnisation à Pôle emploi !?!

C’est en général une très mauvaise idée que de démissionner, vous ne pourrez prétendre à percevoir des indemnités chômage, même si cela s’est produit en période d’essai.

Pôle Emploi appelle cela un « départ volontaire », votre demande d’indemnisation essuiera donc un refus et sera réexaminée après un délai de 4 mois.

L’I.P.T (Instance Paritaire Territoriale) donnera alors un avis positif ou négatif sur vos droits à l’indemnisation.

Il s’agit d’une commission paritaire, composée à égalité de représentants des syndicats de salariés et des syndicats patronaux (orchestrée par Pôle Emploi).

Pour que votre demande soit recevable il convient de démontrer que vous avez effectué des démarches de recherche d’emploi , c’est à dire qu’elles doivent être justifiées par des documents. Sans justificatif votre demande sera rejetée.

Dans le cas ou vous ne seriez pas en recherche d’emploi mais dans une période d’élaboration de projet , il vous faudra aussi des justificatifs de recherche de formations par exemple ou de participation à une prestation de pôle emploi sur le projet professsionnel.

Dans le cas ou vous êtes en projet de création d’entreprise il faudra aussi le démontrer.

A ces conditions vous pouvez espérer après un délai de 4 mois percevoir une indemnisation, le mieux étant tout de même de ne pas démissionner et de trouver d’autres solutions.

Les permanences sont à votre disposition à la bourse du travail pour vous conseiller.

Et en tant que membre des « Voisins Solidaires » , je suis aussi à votre écoute pour vous conseiller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *