L’action cohérente ici et maintenant !

La cohérence peut revêtir deux aspects:

Le premier, la cohérence personnelle qui vise à essayer d’accorder un tant soit peu ses sentiments, ses idées et ses actions … L’incohérence à ce niveau produit  des souffrances psychiques personnelles à termes des maladies.

Ce type d’incohérence peut prendre différentes formes, par exemple quand les actions ne suivent pas, par manque de cohérence entre la pensée et l’action, ou la pensée et les émotions, ou quand les sentiments ne sont pas pris en compte par manque de cohérence entre l’émotif et la pensée, l’émotif et l’action, enfin  quand on oublie d’analyser, cela peut aussi dérégler toute la situation de vie  …

Les exemples sont multiples et suivant les différents déséquilibres entre ces trois pôles (intellectuel, émotif et moteur) des souffrances surgiront. Dans un premier temps il s’agira de petits désagréments qui sont plus des indicateurs que des véritables problèmes psychologiques mais si l’on poursuit dans cette direction c’est toute la situation de vie qui peut devenir souffrante.

Le second aspect est la cohérence interpersonnelle, c’est à dire, quelle est mon attitude vis à vis des autres ?

La relation à l’autre est la base même de toute vie en  société  et, si l’on a un minimum de sensibilité humaniste, on aspire bien évidement à traiter correctement nos contemporains. 

Pour un humaniste il  n’y a pas d’être humain au dessus d’un autre et si je souhaite le meilleur pour moi et mes proches , j’étend cette aspiration à toutes et tous.

Quel rapport entre ces considérations et l’action que mène Sainté Debout pour la démocratie à partir des habitants et de nos quartiers ?

Nous prétendons que sans cette attitude humaniste toute construction sociale et toute démocratie est vouée à l’échec.

Et comme nous essayons de mettre en accord nos actes et nos paroles, , ce que nous proclamons pour l’humanité nous le mettons  en place concrètement là ou nous pouvons.

Ici et maintenant ! 

Et cela chacun peut le faire, en traitant bien ses proches, ses voisins, les habitants de sa ville  etc… suivant où se trouvent ses réelles possibilités de relations.

Si cela se fait conjointement avec ses amis, ses voisins, son quartier, sa ville …suivant les cas, vous avez les bases d’un société pleinement humaine qui plonge ses racines dans notre quotidien et qui se base sur une réelle démocratie.   

La démocratie commence dans les quartiers, c’est exact, mais elle commence surtout à partir de chacun de nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *