Un projet de jardin partagé dans les Hauts de Terrenoire

Lors de la campagne pour les municipales, Mr Perdriau a promis de veiller au développement de jardins partagés dans chaque quartier de Saint Etienne. Espérons que ces promesses ne se sont pas envolées lorsqu’il a été réélu par une poignée de stéphanois!

Sur les Hauts de Terrenoire, un projet, reposant sur une démarche participative avec les habitants, a été lancé en 2015: l’amélioration du jardin partagé. La transformation de ce lieu est nécessaire et souhaitable pour différentes raisons:

  • Des raisons de sécurité car cet espace comprend des cabanes délabrées, des tôles et grillages rouillés…alors que l’espace est complètement accessible.
  • Des motifs environnementaux, il faut trier, évacuer, recycler des matériaux accumulés par des générations de jardiniers.
  • Enfin des besoins de la population (évalué par diagnostic en marchant, des rencontres et une enquête en annexe) en matière d’espace de jardinage mais aussi d’espaces de loisirs et d’activités.

En 2015, une note descriptive du projet social expliquait:

« Le Jardin partagé fonctionne depuis 3 ans sur une parcelle de 6400 M² propriété du centre social. C’est une zone d’anciens jardins ouvriers délaissés depuis de nombreuses années. Il reste 5 jardiniers ouvriers et la partie haute du jardin fonctionne aussi en jardin partagé (jardinage collectif, animations conviviales et pédagogiques). Toutefois une grande partie du jardin reste en friche, ce qui n’est pas satisfaisant du point de vue de la demande des habitants, de la sécurité et de l’impression d’abandon d’une zone du quartier.


En 2015, le centre social a dynamisé une démarche participative pour refonder ce projet (enquête habitants, mise en place d’une commission de projet, salarié détaché pour l’ingénierie de projet, mise en place d’un nouveau local à proximité…) en plus des traditionnelles activités du jardin partagé qui ont perduré (animations conviviales et pédagogiques, jardinage collectif). De cette commission est issu un pré-projet comprenant des aménagements pour des activités sportives, de loisirs et culturelles, de jardinage familial et collectif et enfin d’éléments pour un projet d’Economie Sociale et solidaire.


Les objectifs de ce projet sont :

De valoriser le quartier des Hauts de Terrenoire (territoire cible de la politique de la ville qui est enclavé et isolé)

De consolider le lien social au travers d’un projet participatif et redynamisant

De favoriser la mixité sociale et générationnelle (en élargissant l’aspect jardinage a des activités sportives, de loisirs et culturelles)

De rendre le lieu attractif et sécurisé et d’améliorer le cadre de vie

Les besoins exprimés par les habitants sont la mise en place d’espaces ludiques et de détentes (bancs, jeux pour les enfants) et la volonté de rendre le quartier plus attractif.


Ces jardins ouvriers ont fait le bonheur des générations des habitants de Maugara et des alentours mais ont été abandonnés progressivement. Le centre social a mis en place des activités
auprès des enfants, avec un groupe des femmes, qui ont cultivé une petite partie du jardin pendant que la grosse superficie du terrain était envahie par les mauvaises herbes.

Le potentiel de cet endroit est énorme.
Aujourd’hui, seulement 300 mètres carrés sont utilisés sur plus de 6400!

Avec la crise du coronavirus, nous nous sommes aperçus de la fragilité de nos approvisionnements et du fait que nous devons développer une agriculture locale en partenariat avec les agriculteurs locaux mais aussi avec les habitants.

A Sainté Debout, nous pouvons mobiliser des dizaines de personnes qui sont volontaires pour aller défricher le terrain. La municipalité est-elle prête à soutenir cette initiative?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *