Pandémies, le pire est à venir si on n’agit pas immédiatement

 
Pandémie, il est possible que ce ne soit que le début d’une longue série d’épidémies, pour des raisons qui sont  autant sociales, qu’écologiques ou économiques. 

La crise sanitaire est proportionnelle au délabrement de notre société.

En 1918/19, la grippe espagnole tua entre 20 à 50 millions de personnes (certaines sources plus récentes disent 100 millions). Victor Serge* en est témoin et nous relate que « le quart de la population …fut emporté en quelques semaines, pas un riche toutefois ne mourut.  »  Pour le coronavirus actuel  l’inégalité face à la maladie se pose clairement, les personnes les plus démunis sont plus exposées. En 1918 après 4 ans de guerre le système social , de santé est en piteuse état , les organismes sont blessés, usés, stressés et souffre de malnutrition, c’est tout cela qui favorise la mortalité en masse de la population.

Si notre système de santé sous pression de la rentabilité a explosé sous l’impact d’un seul virus, si les personnes les plus fragiles n’ont pu être correctement protégés dans les EHPAD en particulier; c’est parce que notre système de santé était déjà en pleine crise. Crise provoquée par les coupes budgétaires et les restrictions de personnels perpétrées depuis des années tout gouvernement confondu.

D’après les épidémiologistes le développement de maladies émergentes est tout à fait certain.

Des maladies nouvelles ou des variantes d’agent infectieux  apparaissent régulièrement,le changement climatique en modifiant les températures et l’humidité  modifie cette dynamique naturelle. En bouleversant les équilibres écologiques nous modifions les aires de diffusion, les cycles biologiques des  agents pathogènes (virus, bactéries, parasites)  et de leurs vecteurs.

Il est donc probable que nous soyons confrontés régulièrement à des maladies émergentes. 

Il y a un autre facteur biologique qui a un rôle fondamental dans la morbidité potentielle d’une épidémie, c’est notre capacité de défense naturelle. Et à ce sujet, il faut sans doute s’inquiéter  d’une faiblesse des résistances immunitaires  provoquée par les pollutions, les pesticides, les perturbateurs endocriniens, la malbouffe, la sédentarité, le stress…

L’humanité est présente partout et parfois en grande concentration, cela aussi favorise le développement d’épidémies. Enfin, et c’est particulièrement important,  nos modes d’échanges économiques qui favorisent les déplacements longues distances d’objets et d’humains, facilitent encore la dissémination des agents infectieux.

La conclusion est inévitable : il est tout à fait probable que des pandémies nous frappent aussi régulièrement que les canicules. 

Pour modifier ce funeste présage, ou l’atténuer il faudrait agir sur l’ensemble des causes, c’est à dire modifier tout le schéma sociétal (économique, écologique et social). 

Comme il est peu probable que les dirigeants de ce système soient prêts à le modifier, il va falloir comme dans le cas du Covid19 compter plutôt sur notre capacité à la solidarité entre humains. Bien plus que sur les  institutions  actuelles, c’est sur la solidarité humaine que nous devons miser.

La solidarité, l’entraide, entre personnes , la générosité des soignants  ont été les réponses les plus efficaces face au covid 19.

Ainsi pour être concret que peut on faire dans une ville comme Sainté ?

Des initiatives encore limitées( mais il ne tient qu’à vous de les faire grandir) vont tout à fait dans le sens des préconisations de cet article.

La mise en place d’alternatives au système de consommation actuelle en privilégiant une production biologique locale est aussi importante que de lutter pour obtenir un système de santé efficace pour toutes et tous.

Au niveau consommation locale par exemple vous pouvez prendre contact avec

https://coopalterterri42.fr

En ce qui concerne l’urgence de la solidarité avec les soignants et la défense d’un meilleur système de santé,  n’hésitez pas à les rejoindre tous les mardis à l’hôpital nord.

les différents collectifs à soutenir comme

le collectif inter-hopitaux https://www.facebook.com/CIHStEtienne/

Enfin pour développer cette solidarité entre voisines, voisins,  discrète mais indispensable pour bien vivre sa ville. Vous pouvez compter sur les groupes de Voisins Solidaires de Sainté Debout ou autres.

https://www.saintédebout.fr/2020/07/07/activites-dete-des-quartiers-terrenoire-chateaucreux-monthieu-et-solaure/

 

C’est à partir d’échanges qui nous permettent une analyse de la situation globale et d’actions locales que nous pourrons lutter efficacement contre de futures pandémies et construire un monde, une ville, un quartier ou l’humain et la vie s’épanouiront. Cette tâche à échelle humaine , tout à fait humble, est incompréhensible pour nos politiciens et dirigeants actuels formés dans la mentalité de la compétition et de la rentabilité.  Nous sommes la réponse à la vie menacée, nous sommes vos voisines et vos voisins…humains sur la planète terre égaux, libres et solidaires.

 

 

 

  • Victor Serge Mémoires d’un révolutionnaire

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *