Activités d’été des quartiers Terrenoire, Chateaucreux, Monthieu et Solaure

 

A sainté Debout, nous avons des correspondants qui vivent dans les quartiers.

 Vous pouvez leur communiquer des infos qu’ils relaieront à Sainté Debout. 

Et si vous avez besoin d’aide, ils vous mettront en contact avec le réseau d’aide de Sainté Debout.

Commençons la liste:

Pour Terrenoire, vous pouvez joindre Fabrice 06.01.80.53.11

(à Terrenoire un groupe de Voisins Solidaires est actif et organise des rencontres conviviales cet été).

Pour Chateaucreux vous pouvez joindre Loïc 06.69.08.98.68 , le groupe de Voisins Solidaires très actifs pendant le confinement organise l’entraide.

Pour Monthieu , Philippe organise des actions de découvertes de la nature tout l’été. 06.01.80.53.11. Le groupe cherche des terrains pour faire du jardinage.

Et Marie Laure de Solaure 06.14.67.52.04

 

N’hésitez pas à les contacter.

Suite des contacts dans un prochain article …..

Précisions sur les quartiers:

A Saint Étienne, il y a actuellement 22 conseils de quartier, qui n’ayant pas de réalité historique portent donc des numéros, reflétant un point de vue administratif sur la ville.

En réalité à Sainté, il existe une variété beaucoup plus riche de quartier.

Les habitantes et les habitants ont l’expertise citoyenne de ceux qui vivent la réalité quotidienne.Des regroupements historiques de quartier sont parfois pertinents, le quartier 18 correspond à plusieurs quartiers (La Perrotière, Maugara, Janon…) qui ont une certaine habitude à fonctionner ensembles au sein du super quartier de Terrenoire(ancienne ville).

Mais la plupart des regroupements de quartiers opérés n’ont pas de réel sens au niveau de la ville telle qu’elle est vécue.   Le quartier 20 (St François, Monthieu …) regroupe des réalités différentes.  Monthieu par exemple est vécu comme un quartier à part entière, Montplaisir et La Richelandière sont deux quartiers avec chacun leur maillage associatif , c’est la même chose pour Fourneyron et Crêt de Roc….

Quand au regroupement des quartiers numéros en 6 secteurs, ces superstructures se retrouvent très éloignées de  notre vie quotidienne.

Notre ville est globalisée, homogénéisée, hiérarchisée….c’est le triptyque infernal qui ne tient pas compte des réalités vécues, de la richesse des diversités, et du droit des habitantes et habitants de décider de leur vie, leur ville, leur quartier.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *