La rentrée des classes le 22 juin, deux semaines avant les grandes vacances!

Hier, lundi 22 juin, de nombreux élèves de maternelles, de primaires et de collèges ont fait leurs rentrées scolaires. J’ai demandé, sur les réseaux sociaux, ce que les parents et les grands parents en pensaient. Je remercie toutes les personnes qui m’ont répondu. C’est à partir de tous les messages et commentaires que j’ai reçus que je rédige cet article.

Pour la grosse majorité des parents,  cette reprise est complètement absurde même si, les enfants ou petits enfants, de ceux qui les ont remis, sont heureux de retrouver leurs amis. Certaines familles, ne voulant pas prendre le risque d’exposer leurs enfants au virus et estimant qu’ils n’apprendraient quasiment rien durant le peu de jours qu’il reste avant les grandes vacances, ont préféré les garder chez elles. Si pour quelques parents, « il était temps que leurs enfants retournent à l’école » « si les enfants vont dans les parcs, ils peuvent aussi aller à l’école! », d’autres sont très remontés contre cette rentrée: « Nous sommes contre car nos enfants ne sont pas des cobayes de labo…. Le gouvernement a souhaité que nous les remettions pour voir si ça passait côté covid. Comme après il y a les vacances, si nos petits tombent malades, ils seront à la maison et le gouvernement n’en aura rien à faire! » Une maman m’écrit: « ma fille en 3 ème a fini depuis longtemps son année scolaire, elle a son bulletin du 3 ème trimestre en main depuis 15 jours, mon fils est un grand asthmatique, il était hors de question qu’il y retourne. Pour ma part, c’est prendre des risques inutilement pour le peu de jours d’école qui reste. Je suis à 100% contre! » une autre: « Pour ma part, je n’ai pas remis ma fille à l’école depuis le début du confinement, elle a été privée de son entourage également ce n’est pas pour la remettre en classe 8 jours avant les vacances! »

Sur les réseaux sociaux, je fais un sondage pour savoir qui est pour ou contre cette rentrée, le résultat est significatif: sur 313 personnes qui ont participé à ce sondage, 272 sont contre, 34 pour et 7 ne savent pas.

Certaines familles n’ont pas pu faire autrement que de renvoyer leurs enfants à l’école mais elles constatent que dans les maternelles, les enfants sont perturbés au moment des siestes, les cantines sont parfois fermées, les heures de garderies limitées, dans les collèges, de nombreux professeurs sont débordés, les distances sanitaires ne sont pas respectées, il manque parfois des masques.

Plusieurs parents se confient également sur le fait que cette rentrée scolaire ne leur permet pas de reprendre leur travail dans de bonnes conditions car dans plusieurs collèges, par exemple, les 6èmes et les 3èmes ont cours les mercredis matins une fois sur deux, les jeudis et les vendredis, les 5èmes et les 4èmes, les lundis et les mardis et les mercredis une fois sur deux. Dans les familles qui ont plusieurs enfants, il faut jongler avec les emplois du temps des uns et des autres. C’est parfois très compliqué!

Malgré les critiques souvent justifiées devant cette rentrée assez absurde, quelques parents confient que, pour leurs enfants, cette expérience est plutôt positive ainsi une maman m’écrit: « Bonjour, j’étais mitigée mais j’ai remis mon fils malgré tout, non pas parce que c’est obligatoire mais parce qu’il en avait besoin. Il est fils unique et n’a eu, depuis plusieurs mois, aucun contact avec des jeunes de son âge. Il était très angoissé de retourner à l’école et c’est justement ça qui m’a fait prendre la décision de le remettre car, après avoir eu sa maîtresse au téléphone il a été rassuré et, aujourd’hui, tout s’est bien passé pour lui (à savoir que je lui ai fais des masques qu’il porte lors des récréation) ma décision s’est faite car je me suis dit qu’il allait angoisser tout l’été et, qu’arrivé en septembre, cela allait être encore plus dur pour lui du fait de faire une rentrée un peu spéciale sans connaître l’adulte qui allait la gérer. Là, il connaît sa maîtresse et il a entièrement confiance en elle (et moi aussi) et il se sent en sécurité avec elle. »

Pour de nombreux parents, aujourd’hui, « il est indispensable que le gouvernement en concertation avec les directeurs d’établissements et les professeurs préparent la rentrée de septembre car il est possible que la crise du coronavirus ne soit pas terminée d’ici là! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *