LES SIX ERREURS DU CONSEIL MUNICIPAL

Sainté: conseil municipal pas de réponse à la hauteur du défi du déconfinement

Le 11 mai, avec le déconfinement, des problèmes de transports vont se poser dans toutes les agglomérations.

Les transports en communs, si jamais ils sont opérationnels, ne vont pas être la solution miracle. En effet, à tort ou à raison, les usagers restent méfiants vis à vis des possibilités de sécurité face aux virus dans des espaces confinés (bus,tram..).

L’opposition provisoire à notre maire provisoire nous fait quelques propositions en matière de déplacements cyclistes, des propositions qui ne sont en réalité pas les leurs mais celles de l’association Ocivélo, association avec laquelle le maire travaille déjà même si ce travail semble, pour beaucoup de stéphanois, rester très théorique.

https://ocivelo.fr

Lors du débat qui s’est tenu par visioconférence, le mardi 29 avril à partir de 17h et qui a duré plus de 5 heures, des choses intéressantes y ont été dites de part et d’autres mais, dès lors que les politiciens locaux rentraient dans une sorte de petite guéguerre d’égo, la discussion devenait insupportable, pleine de mépris et d’agressivité. Cette petite « guéguerre » n’apportait rien de positif aux stéphanois(es)! La durée de ces conseils municipaux interminables ponctués d’invectives de part et d’autres font que peu de stéphanois(es) les suivent du début à la fin et pourtant, les sujets qui y sont abordés concernent tous les habitants. Dès l’instant où les échanges entre ces politiciens imbus d’eux-mêmes deviennent des opérations de communication et des attaques personnelles, ils n’ont plus aucune utilité pour les stéphanois(es).

et si la situation exigeait des réponses d’un autre niveau?

Le 11 mai nous allons tout droit vers une catastrophe, la situation sera peut être pire que ce que nous avons connu avec les erreurs précédentes fin mars et qui ont données les milliers de victimes actuelles.

SIX ERREURS DE CE CONSEIL MUNICIPAL !

La première de ces erreurs était le maintien des élections municipales, des assesseurs, des élus en sont morts en France. A ce sujet, seuls les candidats, membres de Sainté Debout, ont présentés leurs excuses aux habitantEs de StEtienne. Nous espérions que d’autres candidats feraient de même.

*https://www.saintédebout.fr/2020/04/19/elections-municipales-nous-presentons-nos-excuses/

 

La deuxième erreur est le fiasco des masques à tous les niveaux depuis l’état jusqu’aux collectivités, masques non parvenus ou inadaptés, ou à des tarifs exorbitants, les stéphanoisEs feront comme ils peuvent le 11 mai. Ce n’est pas tolérable! Tous les habitantEs devraient disposer de masques et ceci gratuitement. C’est indispensable avant d’envisager un quelconque déconfinement. 

Sur ce sujet là, il est regrettable que le maire de Saint Etienne fasse des annonces qui ne sont pas suivies de faits!

Pour l’instant les masques se font attendre.

https://www.saintédebout.fr/2020/03/27/une-entreprise-locale-qui-vend-le-lot-de-4-masques-de-protection-en-tissus-a-60-euros/

 

La troisième erreur est d’avoir fait travailler des milliers de stéphanoiSes dans des conditions de sécurités déplorables…les employés d’Elior ou de Mécacentre se sont mobilisés à ce sujet.

https://www.saintédebout.fr/2020/03/30/danger-pour-des-milliers-de-salaries-leur-famille/

https://www.saintédebout.fr/2020/03/30/elior-les-syndicats-demandent-la-protection-des-salaries-contre-le-covid19/

https://www.saintédebout.fr/2020/04/23/alerte-a-zf-pwk-mecacentre-nos-vies-valent-plus-que-leurs-profits-nous-ne-sommes-pas-de-la-chair-a-patron/

Il faudra à partir du 11 mai réduire l’impact de ce déconfinement économique en faisant respecter drastiquement les conditions de sécurité. Ce qui n’est pas le cas dans de nombreuses entreprises!

Il nous paraît important d’être aux côtés des salariés qui feront jouer leur droit de retrait, c’est loin d’être le cas pour ce conseil municipal.

 

La quatrième erreur, nous l’avons déjà évoquer plus haut, serait de croire que les stéphanoiEs vont emprunter sans difficultés les transports en commun dès le déconfinement. L’automobile risque de connaître un regain de circulation, même en aménageant rapidement la ville pour favoriser le vélo, cela ne pourra absorber les besoins susciter par le déconfinement.

Nous ne devrons pas oublier les nouveaux modes de déplacements urbains (Vélo électrique, trottinette électrique, gyropode, hoverboard, monocycle…) qui vont jouer un rôle beaucoup plus important que l’on croit. Ce serait anti-historique de ne pas tenir compte de ce phénomène et de continuer à refuser d’aménager la ville en ce sens, afin que ces nouveaux véhicules puissent cohabiter avec les transports en communs mais aussi avec les piétons.
Il serait vraiment important de réfléchir aux conditions de sécurité pour ces nouveaux moyens de transports, d’en faciliter l’accès aux plus démunis, voire d’envisager des filières locales de location, réparation et même production.
 Il faudra aussi penser dans ce cadre à la production nécessaire d’électricité locale et renouvelable.

La cinquième erreur serait l’ouverture des écoles le 11 mai, cela entraînerait des risques pour des milliers de stéphanois.

Nous devons refuser l’ouverture des écoles le 11 mai, même le conseil scientifique a clairement déclaré qu’il était pour une réouverture en septembre.

Il est absurde de penser que tous les enfants en crèche et en maternelle respecteront les distances de sécurité. 

L’état tient, pour des raisons économiques, à réouvrir les écoles mais, même ces raisons ne tiennent pas car les parents, qui ont des enfants dans différentes classes et qu’ils devront emmener à des horaires, auront des emplois du temps sans doute assez difficiles à gérer et n’auront pas plus de disponibilités pour aller travailler. La dernière annonce de Mme Pénicaud de supprimer le chômage partiel aux parents qui refuseraient de mettre leurs enfants dans les écoles à partir du 1er juin est inadmissible. Surtout que, dans le même temps, le 1er ministre déclare que les parents auront le choix d’emmener leurs enfants à l’école ou pas. D’autre part, mettre la vie des enseignants en danger pour quelques semaines de cours nous paraît complètement absurde. Concrètement, en enlevant les mercredis et les week-end, il resterait environ une vingtaine de jours d’école. Cela vaut-il le coup de prendre des risques pour cela? Pour nous, c’est clairement non:

Un maire qui laisserait les écoles rouvrir le 11 mai serait responsable des contaminations qui ne manqueront pas d’en résulter!

Nous attendons que la mairie et tous les élus prennent clairement position en ce sens.

Beaucoup d’enseignants, notamment de SUD éducation vont exercer leur droit de retrait (à défaut ils feront grève).

Les parents d’élèves sont inquiets et ne veulent pas que leurs enfants servent de cobayes à une expérience politico-économique.

En tant que membres de Sainté Debout, au delà du fait d’aider les syndicats, associations, collectifs qui s’opposeront à la réouverture de l’école, nous nous engageons à aider les parents qui seront en difficulté avec l’enseignement à distance.

 

La sixième erreur concerne l’approvisionnement en nourriture de notre ville, le maire provisoire a décidé sans utiliser son droit de dérogation de fermer les marchés municipaux, c’est à juste titre que la Confédération paysanne a souligné la distorsion de  concurrence que cela créait en faveur des grandes surfaces.

https://www.saintédebout.fr/2020/03/24/marches-fermes-supermarches-ouverts-quand-incoherence-rime-avec-inefficacite/

Le maire provisoire est en faveur des grandes entreprises et des centres commerciaux gigantesques comme Steel.

Aujourd’hui, l’autonomie alimentaire à St-Etienne est évaluée à 1%.

Nous devons créer une filière locale d’agriculture et d’agro-alimentaire pour nourrir sainement et écologiquement les Stéphanoises et Stéphanois. Les circuits courts qui existe actuellement comme la Ferme aux quartiers, le réseau des AMAP… n’est pas suffisant pour couvrir les besoins de la population.

Il en résulte des emplois locaux non délocalisables.

Des initiatives voient aussi le jour en faveur de l’agriculture urbaine , comme les incroyables comestibles ou la Coop Alter Terri.

 

https://www.saintédebout.fr/2020/04/28/produisons-patates-et-courges-pour-celles-et-ceux-qui-auront-faim-a-lautomne/

Pendant que d’autres (parfois les mêmes) s’auto-organisent pour la solidarité.

https://www.saintédebout.fr/2020/04/26/guide-de-survie-des-precaires-au-temps-deconfit-du-confinement/

 

Conclusion: cette crise est un drame qui montre la faiblesse du système actuel tant dans le domaine de la santé, de l’éducation ou de l’alimentation.  Cette crise montre la totale nuisance de ce  gouvernement et le manque d’engagement des autorités locales auprès de la population qui elle se mobilise solidairement en majorité  . Finalement cette crise nous montre que nous devons nous habitantEs ne compter que sur nous même pour construire entre nous les alternatives, les solidarités et la défense de nos droits. 

 

Philippe Bariol

Fabrice Devésa

 

 

Cette article a été écrit après visionnage et analyse du conseil municipal du 29 Avril 2020 (5h49mn de vidéo).

https://www.saint-etienne.fr/votre-mairie/conseil-municipal/retransmission-en-différé-des-conseils-municipaux

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *