Mis à part les gens qui croient toujours aux promesses des politiciens, il y a deux sortes de pigeons à Sainté.

Le plus classique, vous le reconnaissez facilement s’appelle en réalité le Pigeon Biset.

Il s’agit à l’origine d’une espèce sauvage qui vit en falaises ou parois rocheuses.

Aujourd’hui elle a donné naissance à toutes les races de pigeons domestiques et aux pigeons de nos villes.

Celui-là vous pouvez facilement l’observer même confinés depuis votre fenêtre (si vous possédez des jumelles c’est encore mieux *).

 

Mais avez-vous remarqué parfois un pigeon qui vous semble plus grand ? Observez bien, oui il est plus gros , avec un port plus redressé et,là vous ne pouvez plus vous tromper, possède une tache blanche caractéristique dans le cou.

C’est un cousin du Biset, cousin des bois mais qui ne dédaigne pas la ville à condition que de grands arbres y poussent, car il en a besoin pour nicher*.

Son nom: le pigeon ramier ou autrement appelé par les chasseurs: la palombe, à l’origine c’est un migrateur.

 

La nature est vraiment toujours plus riche qu’on ne le croit. Bonnes observations et n’hésitez pas à nous en parler ou à poser des questions.

 

 

 

  • Pour observer les oiseaux il vous faut des jumelles adaptées,  en général on préconise pour l’observation des oiseaux en ville , un grossissement pas très fort (8 ou 10) sinon le moindre tremblement vous fera perdre de vue votre petit oiseau, un grossissement important s’utilise avec un trépied ou en montagne, le second chiffre qui parait sur vos jumelles est le diamètre,plus il est grand plus vous aurez de luminosité mais plus elles  seront lourdes (800 g pour du  50 , 400 g pour du 32). Pour la ville et nos parcs des jumelles  10X42 restent maniables et lumineuses.
  • petite précision parfois utile, les oiseaux ne vivent pas dans des nids ceux-ci sont plutôt  des maternités, des crèches.