Depuis son plus jeune âge Sara a été diagnostiquée par le CMPP suivie par un ergothérapeute et prête pour la sixième pour faire ses études.
Appareillée d’un ordinateur car c’est une enfant dyspraxique avec troubles cognitifs divers Le département nie la situation du coup nous avons dû faire un bilan de compétences afin de prouver que cette enfant n’habite son corps que partiellement ce qui crée des troubles Cognitif qui peuvent être pallier par un AVS car c’est une enfant qui a des compétences assurées (certificat wisk 4 ) en juin 2015 Le tribunal du contentieux à confirmé la situation et demandé à la MDPH de se mettre en accord avec celle-ci et d’appareiller   Sara puis de lui attribuer un AvS .Ce qui n’était pas du goût de cette administration qui a fait fonctionner ses alliances pour pousser Sara  à partir en professionnel pour ne pas avoir à attribuer cette avs. Ma fille ainée est cadre juridique dans le droit privé ,sa sœur a un doctorat architecture  puis Celia veut  faire une carrière d’ingénieur c’est naturellement que Sara voulait au moins obtenir son bac pour faire des études comme ses sœurs et avoir une situation en dehors du champ du handicap .Pour ma part j’étais d’accord avec ce projet c’est pourquoi je l’ai mis dans une école privée (150 euros par mois )et financé 3000 € d’ergothérapeute (je précise que je ne vis qu avec une pension invalidité de 790 euros par mois) afin que cette enfant soit indépendante dès la sixième mais la MDPH a refusé la prise en charge de l’ordinateur dans un premier temps puis abdiqué lorsque le tribunal a confirmé la légitimité du besoin.Tout cela a créé d enormes tensions entre le collège  et la famille car ils devaient suivrent les directives de la mdph . À ce moment-là Sara est en cinquième du coup ces derniers vont imaginer un stratagème si cette petite partait en pro le problème serait résolu sauf que je vais m opposer à leur projet car je ne finance pas une école privée pur que Sara parte en pro !je finance  pour que ma fille puisse accéder à des études supérieures et eux proposent  un projet numérique  ( sur tablette )Elle a le potentiel pour y accéder .Donc devant mon refus ils vont mettre Sara dans une quatrième où seuls les mathématiques sont institués par abstraction,(souvent les futur S dans cette sélection ) Il y a aussi un prof qui donne des cours classique(donc les moins bons élèves )Ou Sara qui n a pas Le capacité d abstraction devrait se trouver afin de la mettre dans les bonnes conditions de réussite.Elle sera isolée et harcelée des ma première demande avs.a 3 mois du brevet sara sera éjectée au Cned

Du coup je serai obligée de financer un professeur individuel à la maison pour pallier à leurs dérives volontaires. les administrations s organisent autour de nous et on entre dans l enfer du business des placements abusif d enfants handicapés 
Sara  va être isolée, les professeurs lui feront des remarques dévaluantes sur son comportement alors qu’elle a un PAI qui explique que ses troubles cognitifs peuvent engendrer une certaine immaturité qui sera considéré comme un manque d éducation par les encadrants malgré la signature d un gevasco.(4ème).ils vont  diviser mes enfants sournoisement.

Celia sera appelée à ce moment-là :la sœur de Sara dans l’institution. Pendant ce temps  l’administration de Saint Louis s organise avec le référent Académique pour faire capoter toutes nos demandes pour l avs de Sara on informe les professeurs de façon critique de cette situation …La prise en charge va évoluer et devenir toxique pour mes deux enfants qui sont dans l’établissement afin de nous pousser dehors pour régler définitivement le problème. Je ne vais pas céder et continuer mes démarches auprès de l Accademie et faire remarquer que le référent ne défend pas les intérêts de ma fille. Le problème sera donc réglé et la demande d’AVS prise en compte .

Nous sommes au début de la troisième. Deux années ont passées , les enfants se sont divisés pour que chacune défendent  leurs propres intérêts

subissant chacune des tensions au sein de l’établissement .La situation est toxique à l école et à la maison je vis ds un stress permanent  ainsi que  mes deux filles.
Je vais développer un ulcère puis des symptômes  nerveux,eczéma Ashme fibromialgie puis pour finir des tumeurs malignes.Cette situation à ruinée notre famille.

Sara va très mal le Harcellement là rendue triste nerveuse et agressive Celia la rend responsable de ce qui se passe .Puisque l Avs va   être mise en place en 3 eme malgré toutes les déviances pour ne pas en faire les frais .l Institution va s organiserPour se venger. Sarah sera placée dans une classe de 12 redoublants, huit enfants dys et deux décrocheurs où elle va devenir l’exutoire de ces derniers devant les professeurs qui n interviendront jamais pour la défendre :

elle sera battue,insultée,maltraitée, volée et violentée .Elle subira même des attouchements par ces camarades dans les vestiaires A Ce moment la je suis sous chimio et elle ne veut pas m’alerter pour me préserver.(c est une enfant très généreuse et dévouée aux autres )Elle  va subir ça jusqu’au mois de février et ne trouve pas d issue à son problème ,elle va décider d avaler une centaine de cachets.

À ce moment-là nous rencontreront Mme Juanico qui intervient dans le cadre du harcèlement.Elle va intervenir pour comprendre ce qui motive ce refus d intégration .Suite à sa Ts  . Depuis ce jour nous subissons une organisation spéciale autour du dossier de ma fille ou interviennent:rectorat/académie et institutions ainsi que le  diocèse plusque c est une école privée.Mme Juanico va décider que Sara sera déscolarisée et partira au CNED pour valider son brevet (03/2016)à 3/4 mois du brevet !!

Ces derniers vont nous coller des faux signalements pour cacher leur responsabilité dans le cheminement de notre situation (j ai beaucoup de preuves qui attestent mes dires )car on pourrait à ce moment là croire à un roman  de mauvais goût 
Sara obtiendra 5/50 pour les mathématiques à son brevet et 19/20 à ÉPI (oral)basé sur la descrimination .Malgre le refus d avs nous avons financé un prof à la maison les trois derniers mois pour faire le CNed.(4h le matin et travaux individuels le soir).

Elle obtiendra son brevet sans mention car refus de corriger les math car illisible 🤢( pas d avs ) c’est dans ces conditions que nous avons décidé de nous inscrire au lycée honorer d urfee qui avait une réputation de cohésion sociale pertinente. Très vite nous allons nous rendre compte que les directives font partie intégrante du dossier scolaire de Sara. Nos  interlocuteurs ne sont pas les mêmes mais les directives  suivent .

Force de constater que le gevasco signé pour sara est une mascarade ,ou les professeurs ont ordre de nier le besoin d avs malgré les bulletins qui attestent que là ou la capacité d abstraction intervient Sara à des résultats minables puisque pas de soutien pour formuler les cours .

Le dossier donné le jour de la rentrée sera étudié en fin d année.(pour ne pas mettre l avs en place ) je ferai remarquer les bilans et la décision du tribunal car seul un médecin expert peut délibérer de ce besoin et normalement les administrations suivent  l ordonnance émise par les médecins ergo et expert.Donc une réunion mascarade qui désengage encore la mdph qui bloque la demande .Nous avons changé d établissement mais les ordres malgré la tentative de suicide de ma fille restent inchangés et l intégration des enfants handicapés en milieux ordinaire reste un privilège pour certain et d autre sont sur un siège éjectable c est notre cas Malgre tout nous continuerons nos demandes afin que Sara ai les mêmes chances que les autres pour un droit à l instruction  et à l enseignement . Ayant été alerté par certains professeurs je vais demander à lire le dossier de ma fille pour comprendre qui actionne ?. La directrice va refuser de me donner ce dossier prétendant qu’il est perdu.L’accadémie va donc avancer ma demande.La directrice va me restituer le dossier de ma fille en me disant :_ « je l’ai nettoyé ». Effectivement il ne reste plus que les ordonnances médicales et le parcours à l’école de l aveu  de ma fille.Rien n’est dans le dossier du parcours à partir de la demande MDPH en sixième. En septembre 2018!la MDPH ira jusqu à  retirer Sarah du champ du handicap à ce moment-là ce sont les élus qui vont intervenir .Ces derniers (mdph)prétendront une erreur administrative.Nous referons un recours  pour la demande d’AVS afin que Sara puisse passer ses examens de façon équitable. Celui-ci sera refusé sans justification,la commission prétend à ce moment là que Sara n est pas ds le champ du handicap puisqu il l’a reintegrerons après le recours (1 manipulation administrative de plus ) et on va nous proposer un poste lecteur scripteur en nous expliquant que cela pour un enfant dyspraxique  est mieux qu’une Avs .Nous avons donc monté à nouveau un dossier pour des mesures d’aménagements (Accademie ) avec les exigences des encadrants pour ne pas être en conflit permanent avec ces derniers.Je dois l’avouer la situation est plus que tendue.

Ils savent très bien qu’ils ne défendent  pas les  intérêts de Sara ,( lois 2005 equitabilite des chances) ,mais ils suivent les directives de la MDPH qui dépend du département !  .Pour finir Sara  sera mise en condition extrême  de stress le jour du bac ds français en juin 2019  .Pendant  une demi-heure avant ses épreuves et ne sera pas prise en charge avec les aménagements qui ont pourtant été accordés par le rectotat ou plutôt l accademie .Il n’y a aucune erreur de la part de la direction simplement un agacement vis-à-vis de mon attitude car je suis là pour défendre les intérêts de ma fille et ne suit pas dupe .L ’intégration des enfants handicapés est un problème politique et ne concerne pas les enfants mais ce sont eux qui trinquent 
Je  ne connais pas l’association des parents d’élèves qui aurait quand même pu me soutenir car ma demande est légitime et la situation contraire au bon sens .
J ai utilisé tous les recours possible.

Sara est en terminale cette année

Le prof d histoire lui refuse les copies des cours afin de la préparer à la fac !l’an prochain et la sanctionne aussi sur ces contrôles pour son manque de précision .Un enfant dyspraxique ne peut sans avs parvenir à faire un travail précis .Donc sara n a jamais de repos elle passe ces  WEEK END  à reprendre ses notes afin de pouvoir accéder à ses cours.Malgre un travail constant on la sanctionne pour son handicap une triple peine en soit qui perdure depuis sa sixième ou on laisse à penser que ces résultats moyens seraient du à un manque de travail personnel alors qu il n en est rien.Ses résultats sont significatifs partout où l avs devrait intervenir Sara est en difficulté car elle n à pas la capacité d abstraction et les profs vont jusqu à la sanctionner 
Car pour eux ce surcoût de travail n est pas reconnu ni pris en compte.Ils aimeraient pouvoir faire leur métier enseigner sans qu on leur impose l’inclusion d enfants différents qui peuvent entraver la qualité de leur enseignement si leur pathologie est trop lourde.Ce que je peux comprendre.
Après le harcèlement scolaire nous subissons un harcèlement institutionnel pour défendre 
Une cause qui appartient plus à un problème politique.

Comme si les aidants ,les familles ne souffraient pas assez dans la rééducation quotidienne et personnelle pour donner une chance à la personne en difficulté de dépasser leur handicap pour s épanouir en tant que personne.

Je suis dépassée,épuisée,je demande à des personnes qui en ont la capacité intellectuelle,voir politique  de me venir en aide .Ce que je trouve le plus regrettable ce sont ces méchancetés gratuites qui sont là pour déstabiliser un être qui est déjà en difficulté.Surtout des représentants de cette cause qui sont en poste pour palier à ce problème.Pas de polémique juste un appel à l aide 
Nous avons renouvelé la demande d avs pour sara afin qu elle passe ses dernières épreuves pour le bac en accord avec son handicap.Pour gagner du temps la Mdph refuse le renouvellement classique et simplifié (puisque son handicap est durable et permanent) et exige à nouveau un certificat détaillé afin de dépasser les délais.Sara n à pas de Pps et devrait avoir une AvS en géo et pour ces épreuves ce qui est très peu.Ses incapacités devraient être prise en charge mais tant que ses résultats ne sont pas en péril on estime que si elle est pas en échec son handicap n à pas à être pris en compte 
Sara se consacre entièrement à ses études sans jamais s accorder de repos ni de répit 
Elle fait ds la fièvre d épuisement et entretien en elle le sentiment profond de rejet et d isolement  dit  ne pas avoir sa place au sein d un établissement classique où on  lui a imposé  beaucoup d injustice et de mépris.

Je regrette en tant que maman le parcours imposé à notre famille pour économiser quelques deuniers mais surtout je regrette l indifférence des personnes qui nous ont imposés toutes ces blessures et tout ces coup bas afin de nous faire comprendre que parfois il vaut mieux renoncer à ses droits plutôt que de lutter pour un droit à la vie.

Le cheminement du parcours imposé à des familles aidants et vulnérables qui sont ballotées de signalements en informations préoccupantes de la part les responsables des cataclysmes imposés aux familles et ce en toute impunité et qui sont souvent  « finis »par les services sociaux qui les éclabousseront des turpitudes qui appartiennent aux administratifs qui n’hésitent pas à martyriser ces enfants pour se dégager des prises en charges imposées par l état.Les familles ne sont pas en capacité de se défendre devant un système dont les rouages sont bien huilés.je ne vous cache pas que tout les ministres à Paris autour de cette cause connaissent notre dossier et sont à l étude pour les placements abusifs d enfants handicapés d ou les émissions qui se multiplient ou on commence à dénoncer ce scandale qui est prioritaire sur celui de la non inclusion des enfants  handicapes.Je pense que vous avez compris que je fais partie des gens qui préfèrent mourir debout plutôt que de vivre à genoux .seul me tiens debout la raison de ma lutte ma tendre et scintillante Sara qui a été martyrisée par des gens peu scrupuleux.Certain iront jusqu à prétendre que j instrumentaliserai ma fille celle ci vous dira elle même combien elle est heureuse d avoir une mère qui défend ces intérêts envers et contre tous.

Je passe sur tout ceux qui sont au courant et qui représentent des postes plus que prestigieux et qui sont restés dans le silence .Faisant d eux les complices de ce qui est imposé à des personnes vulnérables.Enfin bon ça c est un autre sujet qui appartient à chacun de ruminer au calme 
.Je vous y invite en tant qu individu pour accompagner votre refus au contournement de la loi 2005 pour l’égalité des chances et je comptes sur vous pour adhérer à  mon groupe mobilisation MDPH 42 de façon personnelle pour comprendre le sens donné à cette action.Sara loupera l école le mardi 11 pour  représenter  les victimes actuelles digne d un parcours de guerre.Nous sommes à 4 mois du bac et nous sommes toujours sans réponse de la MDPH qui a joué avec nos vie depuis huit ans en refusant une avs puis en l accordant et en donnant le relai à saint louis qui l’a placée aux côté d un enfant ultra violent qui l à violente jusqu’à ce qu elle prenne la décision d en finir 
Donc demande d avs accordée mais en stand by pour cause de force majeur 
Enfant place au cned à trois mois du brevet 
Enfant placée aux côtés de ces agresseurs pour passer ses épreuves brevets des collèges/ sanctionnée sur ces notes illisibles car pas d avs donc tout juste 10 au lieux d un niveau 14 et donc bourses aux mérites.estimer que si elle peut s en sortir sans avs pourquoi faire des frais et reconnaître son réel niveaux scolaire 
Mise en difficulté sur le terrain en lui refusant les copies puis la sanctionnant sur son handicap sans cesse obligé d intervenir auprès des enseignants pour expliquer qu un droit n est pas une faveur
Au lycée refus de mettre en place l avs accordée jusqu en 2018 
Puis gavasco établi en contradiction avec la décision TCI et la volonté des familles 
Déni de handicap:les équipes suivent les directives  imposées 
Sara sortie du champ du handicap alors que la décision. Précise handicape durable plus de 50% 
Refus d avs injustifiés puisque Sara est bien handicapée 
Repositionné  après refus d avs remise ds Le champs du handicap 
Mais refus bien maintenu
Refus d aménagement accademique par l établissement du post lecteur scripteur accordé par l accademie pour combler l,absence de l avs 
Enfant mise en stress plus plus pendant 45 minutes avant ces épreuves 
Mise en échec volontaire prise en charge après la distribution des copies 
Comment envisager sereinement donc la finalité des épreuves sans un avs sérieux et consciencieux. De l,aide apporté à Sara qui n’est pas à l abri d un hors sujet sans aesh  puisqu elle a des connaissances certaines mais pas la capacité d abstraction 
Donc la capacité de comprendre la subtilité d une question détournée 
C est là qu intervient l avs pour faire comprendre la question.
Voilà une histoire qui s est passé ds le 42 
Pensez qu elle aurait pu vous arriver 

Djoe paix paic