“Quand l’ordre est injustice, le désordre est déjà un commencement de justice.”
Romain Rolland / Quatorze Juillet

 

Oui mais les CRS ne semblent pas avoir connaissance de cet auteur, la répression des luttes s’exprime autant par les violences des forces de l’ordre que par la judiciarisation de toute protestation.

« C’est lors d’une année passée forte en répression, en particulier vis-à-vis des Gilets Jaunes, que le CASSIS, pour Collectif d’Autodéfense et de Solidarité en Soutien aux Inculpé.e.s Stéphanois.e.s, s’est rencontré, tout d’abord sous la forme d’un comité informel, et a tenté de répondre aux besoins de celles et ceux qui se heurtaient à la répression policière et/ou judiciaire. »

Une caisse solidaire est donc ouverte mais de plus …il y aura aussi des permanences juridiques.

 

« Ces permanences auront lieu tous les derniers mardis de chaque mois à la Cale, le bar de l’Amicale Laïque du Crêt de Roc, de 18h à 20. Ouvert à tou.te.s. »

Contact : cassis42@riseup.net