Entre coups de gueules et coups de coeurs, le mouvement des gilets jaunes est toujours là à Sainté prêt pour le combat.

La richesse et la fragilité du mouvement des gilets jaunes résident dans le fait qu’il est un vrai mouvement populaire composé de multiples personnalités. Si les différentes sensibilités entraînent des conflits internes, logiques dans tout mouvement profondément démocratique, les gilets jaunes ont cependant beaucoup de points communs. Ils sont courageux, persévérants et ont le même désir de vouloir changer la société pour la rendre plus humaine. Ceci doit évidemment passer par le respect de tous et de chacun. Ce qui est parfois difficile!

Ce soir deux assemblées de gilets jaunes avaient lieu, l’une à Monthieu, berceau de la révolte stéphanoise des gilets jaunes, depuis le 17 novembre et l’autre à la Richelandière où beaucoup de gilets jaunes ont pris l’habitude de se retrouver. A ces deux assemblées, les gilets jaunes se sont retrouvés nombreux et ceux de Monthieu, après une petite mise au point, ont rejoint ceux qui se trouvaient à la Richelandière. Là, dans une ambiance électrique, les débats ont commencé.

Nous sommes gilets jaunes avant tout, les gilets jaunes de Monthieu ne doivent pas être oubliés par les autres.

Nous sommes une famille. Si nous voulons une société plus respectueuse de tous les êtres humains, nous devons commencer par donner l’exemple! Les règlements de comptes et les insultes qui fusent parfois sur les réseaux sociaux n’ont pas lieu d’être. Ces altercations ne sont pas dignes des gilets jaunes!

Certains dans l’assemblée demandent à ce que, afin que tout le monde puisse parler et être écouté par les autres, les réunions soient plus cadrées avec un président de séance (qui changera à chaque fois), un ordre du jour, et des temps de paroles limités.

Certains ont demandé à ce qu’il y ait différentes assemblées (réparties par quartier?) avec des coordinateurs qui feraient remonter les comptes rendus. L’idée d’un journal plaît à beaucoup pour les personnes qui ne vont pas sur les réseaux sociaux. L’idée d’une plateforme gilets jaunes a également été lancée.

Beaucoup de travail a déjà été fait en direction de la démocratie directe et nous constituons une véritable force à tel point que certains mouvements politiques souhaitent nous soutenir mais nous sommes très partagés sur le fait d’accepter leurs aides car nous restons tous méfiants vis à vis des politiques.

Le 6 septembre une manif est prévue à 10h sur la place du marché de Montbrison.

Le 20 septembre, à Sainté, nous aurons la possibilité de rejoindre la manifestation des jeunes pour le climat qui se poursuivra le 21.

Je terminerai en citant le commentaire d’un des gilets jaunes présents, ce soir:
« Porter un gilet jaune, aujourd’hui, c’est déjà un acte courageux! Montrons nous dignes de ce gilet! »