Murray Bookchin

Sainté Debout est un projet de démocratie citoyenne, il s’agit de redonner aux stéphanoises et stéphanois la parole et le pouvoir sur leur ville.

Sainté Debout a créé début 2018 un site d’information local indépendant nommé lui-aussi Sainté Debout .

Ce site reçoit des centaines (parfois des milliers) de visites chaque jour. C’est un véritable succès et un premier outil à disposition de la démocratie locale.

Afin d’être cohérent avec nos propositions en matière de démocratie locale, nous avons mis en place un premier local de quartier au service des habitants. Celui-ci se situe dans le quartier Carnot/design , il est ouvert à toutes et tous et particulièrement aux habitants du quartier.
D’autres collectifs et associations qui iraient dans la même direction que Sainté Debout peuvent utiliser le local pour leurs réunions

 

Dimanche 25 août, Diem 25 proposait à Sainté Debout un atelier sur le municipalisme libertaire ou comment réinventer la démocratie depuis son quartier ?

L’atelier a duré plus de 3 heures et vous pouvez retrouvez le live ici :

Partie 1 : https://www.facebook.com/DiEM25Lyon/videos/490912211467772/ (formation)

Partie 2 : https://www.facebook.com/DiEM25Lyon/videos/2724476537778645/ (atelier)

En résumé, tout d’abord Brice Montagne nous a présenté le municipalisme libertaire. Le mouvement est né de l’américain Murray Bookchin qui pour la première fois a théorisé l’écologie social. Brice nous a donc présenté l’historique du mouvement, avec des exemples venants des quatre coins de la Terre. Puis il nous a aiguillé sur les objectifs du municipalisme : sortir du capitalisme, mettre en place l’écologie sociale et la démocratie directe, mettre fin à toutes formes de discriminations et d’oppressions…  Par exemple, un vote ne peut pas avoir lieu s’il y a moins de 50% de femmes dans l’assemblée.

Ensuite on a discuté des cas concrets où il était appliqué : comme à Saillant, Barcelone, dans une province kurde de Syrie, Naples, Grande-Synthe…

Un des grands objectifs du municipalisme libertaire est également de ne plus avoir de maire. L’idée n’est pas de supprimer le travail du maire mais que celui-ci travaille autrement, qu’il se sente moins seul dans ces décisions, et qu’ils aient des gardes fous (rémunération adéquate, mandat impératif…).

(Gardons en tête que l’on doit faire de chaque élection un moment propice à l’éducation populaire. Lorsqu’on monte une vrai liste citoyenne, il n’y a pas de places réservées pour des parties politiques : primaires intégrales).

Nous avons très rapidement abordé le Green New Deal, qui est un nouveau contrat social écologique qui doit mener à l’écriture d’une nouvelle constitution et engendrer une grève générale. Ainsi que le plan climat (à échéance 2021) qui doit nous servir de levier pour les municipales notamment.

Référence : Le municipalisme libertaire, La politique de l’écologie sociale, Janet Biehl

Fearless cities, de Ada Colau et Debbie Bookchin

Site internet de Saillant : https://www.mairiedesaillans26.fr/participer/

 

En deuxième partie, Brice a animé un atelier sur « comment monter une liste municipaliste ? »

  • Prendre le leadership
  • Assurer la parité et la diversité dès le début (parcours de vie, origine, religion…)
  • Mettre les buts communs au centre (avec un objectif minimal et un objectif maximal)
  • Ecrire une charte
  • Lancer la plateforme publiquement
  • Mettre l’intelligence collective à l’honneur (inviter celles et ceux qui parlent peu à donner leur avis)
  • Communiquer différemment (aller dans les rues et dans les cages d’escalier…)
  • Récupérer les signatures de soutien

Puis nous avons choisis le thème « écrire une charte » pour effectuer un brainstorming.

L’atelier s’est clôturé par un tour de table (check out) pour partager notre ressenti.

Nous remercions les intervenants de Diem 25 : Brice Montagne, Fabien Pic, Jacques Terrenoire et Mathieu Fournier ainsi que les participants.