Signature de conventions de mise à disposition de locaux avec les lieux de réquisition citoyenne.

Les réquisitions citoyennes (nommées par ailleurs squats) sont les seules solutions humaines qu’il reste quand les administrations en charge de l’hébergement font défaut (et que les logements associatifs sont débordés). C’est le cas à St Étienne,malgré les milliers de locaux et appartements vides…

Sans ces citoyens solidaires anonymes par nécessité et par modestie, des centaines de personnes seraient à la rue.

Les dizaines d’expériences de ces lieux solidaires, alternatifs et d’hébergement sont aussi pour ceux qui les ont vécues des expériences humaines formidables. Et au delà de l’hébergement , il s’y invente souvent de nouvelles formes de vivre ensemble, d’agir social , de démocratie directe qui pourraient bien être des pistes pour la société de demain.

A Sainté, personne ne restera  à la rue.