Une famille de trois enfants, deux scolarisés à Gaspard Monge , dormait sous une toile de tente. Le collectif LPE (Logement pour les Élèves) avait alerté préfecture, la mairie et le 115, sans aucun résultat, pour cette famille stéphanoise arrivée en France il y a neuf ans.

Ce collectif les a provisoirement mis à l’abri à l’école Gaspard Monge.
La mairie de Saint-Étienne a menacé de porter plainte pour occupation illégale d’un bâtiment municipal .

Il est de la responsabilité légale des autorités quelles soient municipales ou nationales de ne pas laisser des enfants à la rue, il est de notre devoir à toutes et tous d’être solidaire face à une situation qui met en danger toute une famille.

Ci-dessous le communiqué du collectif et les dernières informations
Sainté Debout

Communiqué: Occupation de l’école Gaspard Monge

>
Des parents d’élèves et des enseignant-e-s de cette école l’occupent ce
>
soir pour mettre à l’abri une famille avec 3 enfants, qui se trouvait à
>
la rue.
>

>
Les services préfectoraux et l’Inspection Académique ont été sollicités
>
à plusieurs reprises depuis deux jours pour trouver une solution, mais
>
aucun début de réponse n’a été apporté.
>

>
Nous ne savons pas à l’heure actuelle si la Mairie fera le choix de
>
faire intervenir la police.
>

>
Le réflexe citoyen de la communauté éducative de l’école est légitime:
>
le droit au logement doit être appliqué.
>

>
Nous espérons qu’une solution sera apportée dès demain, car il est
>
inenvisageable de laisser cette famille passer le week-end à la rue.
>

>
Fait à l’école Gaspard Monge, le 16 mai 2019
>

>
Le collectif LPE (Logement pour les Elèves) membre de No Partiran

Dernières infos: une solution d’hébergement provisoire aurait été trouvée . La mairie qui avait menacée de porter plainte ne le ferait pas suite à la mobilisation citoyenne.