« Le mouvement des gilets jaunes n’est pas partisan et, dans la Loire, nous avons toujours veillé à ce qu’il ne soit pas récupéré par un parti ou par un autre.

Si, en marge de nos manifestations, il y a eu des incidents, nous ne pouvons pas les incriminer à des partis politiques. Elles sont le fruit de quelques individus qui répondaient par une colère exacerbée aux violences gouvernementales.

Nous sommes donc choqués d’apprendre que, selon les journalistes de France Bleu, le Rassemblement National aurait accusé les jeunesses communistes d’être responsables de ces violences et, si c’est le cas, nous condamnons ces propos diffamatoires.

Nous tenons à dire que les violences sont le fait de quelques personnes qui agissent individuellement. »

Les Gilets jaunes de la région stéphanoise