Nos lecteurs connaissent bien Fabrice Devésa comme intervieweur ou rédacteur pour Sainté Debout. Dans sa profession, conteur, il transmet des histoires aux enfants et même, parfois, aux adultes, dans le but de les faire rêver, de les faire rire, tout en véhiculant certaines valeurs humanistes, des messages de sagesse présents dans de nombreux contes.
Mais F.D. est aussi un citoyen qui n’hésite pas à s’engager, et notamment au sein du mouvement des Gilets Jaunes.

Philippe Bariol

P.B. : Fabrice on t’a vu récemment prendre la parole sur différents médias pour porter la parole des Gilets Jaunes ? Es-tu un porte-parole ?

F.D. : beaucoup de gilets jaunes préfèrent parler de « messager ». Un messager est une personne qui se met au service de ceux qui l’ont désigné pour transmettre leurs revendications et témoigner de leurs actions. Il peut aussi, avec d’autres, servir de médiateur entre différents groupes. Ce n’est en aucun cas, comme le pensent certains, un leader, puisque, au sein des gilets jaunes, il n’y a pas de leader !

Comment as-tu été désigné comme « Messager » des gilets jaunes de la région stéphanoise ?

En tant que reporter amateur et bénévole pour le média Sainté Debout, j’ai écrit plus d’une quarantaine d’articles sur les gilets jaunes, des interviews, des compte-rendus, sur la demande de beaucoup d’entre eux. Il y a, quelques semaines, au début d’une réunion entre les gilets jaunes, les personnes présentes m’ont demandé si je pouvais être leur « messager ». Cette désignation a ensuite été validée en Assemblée des gilets jaunes.
J’ai accepté mais le plus difficile c’est que les gilets jaunes accomplissent de plus en plus d’actions et que je ne peux pas être tout le temps sur place et partout. Je serai heureux que d’autres personnes puissent le faire avec moi.

On a souvent observé que des portes-paroles de mouvement populaire attrapaient la grosse tête et finalement se casaient dans une organisation ou une institution quelconque, crois-tu que tu peux échapper à ce virus des hauteurs ?

Contrairement à de très nombreux responsables politiques et syndicaux, je ne me considère pas comme une personne importante.
Peut-être déjà tout simplement parce que je ne suis pas un responsable politique ou syndical. Je n’ai jamais appartenu ni à un parti politique ni à un syndicat. Je pense que nous ne sommes pas grand-chose. Un rien peut faire basculer notre vie et nous devons rester humbles ! Aujourd’hui, j’essaye au mieux de servir la démocratie en transmettant les paroles de ceux que les gouvernants ont oublié que ce soit sur le plan national comme sur le plan local.

Tu dis « essayer de servir la démocratie ». pour toi, c’est quoi la démocratie ?

Les dirigeants politiques accolent au mot « démocratie » des adjectifs pour masquer le fait que nous ne sommes pas dans une vraie démocratie mais la démocratie est, comme le disait le président Abraham Lincoln : « le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ». Servir la démocratie c’est se mettre au service du peuple. Quand, toi comme moi, nous portons au grand jour les paroles des gens, gilets jaunes ou pas, à travers le média Sainté Debout, je pense que nous servons la démocratie… en tous cas, nous essayons de la faire vivre.

Tu penses que notre système démocratique actuel est en crise ?

Oui, faire vivre la démocratie est une chose qui n’est pas évidente.
Surtout quand ceux qui sont censés se mettre à son service sont plus préoccupés à servir leurs propres intérêts qu’à servir la démocratie ! Nous le voyons aussi bien sur le plan national que sur le plan local. Les personnes qui sont censées nous représenter ne représentent qu’une petite partie de la population et la plupart des gens n’est jamais consultée sur des décisions qui pourtant les concernent ! Quand une personne « arrive au pouvoir », quelle que soit sa sensibilité et ses convictions (si elle en a), elle cherche avant tout à faire taire ses opposants. Ce n’est pas la meilleure solution pour faire vivre la démocratie !

Les gouvernements successifs, nous parlent souvent de « démocratie participative » mais est-ce que tu penses comme moi qu’en fait il s’agit souvent de simulacre de consultation, d’opérations de marketing comme le « grand débat » par exemple ?

Le « grand débat » est une supercherie, un moyen pour le président de redorer son image, puisqu’il a commencé par dire qu’il ne changerait pas de cap et ne modifierait pas sa politique. Il a, en plus, écarté du débat tous les sujets qui le dérangeaient ! Les propositions viennent d’en haut alors que, dans une vraie démocratie, ce sont les français qui devraient pouvoir faire des propositions. Le « grand débat » est encadré par les membres de « La République en Marche » et, en plus, le président et son équipe resteront les seuls décideurs de ce qu’ils feront ou pas en fonction de leurs aspirations. Je ne vois pas en quoi cette opération peut réellement faire vivre la démocratie !

Sur le plan national, la démocratie te semble plutôt formelle mais sur le plan local, par exemple sur Saint-Etienne, quel regard portes-tu ?

Il me paraît évident qu’à notre niveau, nous n’avons que peu de moyens pour changer les choses au niveau national et que si nous souhaitons lutter pour que la démocratie puisse réellement vivre, nous devrons nous battre au niveau local ! La démocratie commencera à vivre le jour où les responsables politiques, quelles que soient leurs sensibilités, demanderont aux habitants de leurs communes ce qu’ils veulent faire de l’argent qui va à leur commune. Il me paraît important que les habitants aient leurs mots à dire dans les grandes décisions qui les concernent. Sur Saint-Etienne, qui a décidé de l’implantation de Steel dans la périphérie , de la troisième ligne de tram ou de l’installation de micros dans les rues ? Qui veut vendre le quartier de la charité à des promoteurs immobiliers sans tenir compte de l’avis de ces habitants ? Qui a décidé d’évacuer les personnes âgées de la résidence des Hortensias ? Et la liste n’est pas exhaustive ! Il est profondément choquant que les stéphanois(es) n’aient pas leur mot à dire sur des décisions qui les concernent ! Ceci dit si, l’an prochain, la mairie change de couleurs politiques, je ne suis pas sûr que les habitants(es) seront davantage consultés !

Alors que faut-il faire ?

Il me semble que la première chose à faire est de donner la parole aux gens. Le maire ne doit pas être le représentant d’un parti politique avec à ses ordres des adjoints de la même couleur politique que lui ou des carriéristes. Je crois que son rôle doit être limité à celui du représentant de sa ville et qu’il doit être entouré d’une équipe en lien avec les habitants. Ceux-ci feront remonter les souhaits des stéphanois(es) pour que leurs revendications soient ensuite validées par tous. Les principales décisions ne seront alors pas prises par une petite équipe de personnes mais par l’ensemble de la population. Aujourd’hui, il existe suffisamment de moyens de communications, pour que les habitants(es) participent eux-mêmes aux décisions qui les concernent ! C’est cela la démocratie !

Merci Fabrice, beaucoup de personnes sont intéressées par cette réflexion autour de la démocratie , la citoyenneté et la politique au sens noble de ce terme, et notamment poussent à la création de listes citoyennes participatives….nous vous tiendrons informés.

A lire aussi

Sur la démocratie « formelle » , le grand débat, la démocratie locale …

https://www.saintédebout.fr/2019/03/11/tl7-grand-debat/
https://www.saintédebout.fr/2019/03/09/le-veritable-debat-on-va-se-le-faire/
https://www.saintédebout.fr/2018/12/13/encore-un-coup-de-com/
https://www.saintédebout.fr/2018/11/26/nouvelle-interview-de-mr-malik-khammar-au-sujet-des-ehpads-municipaux-a-sainte/
https://www.saintédebout.fr/2018/10/18/video-perdriau-refuse-son-aide-aux-salaries-des-ehpad/
https://www.saintédebout.fr/2018/09/20/pour-un-projet-concerte-par-et-pour-les-habitants-sur-le-site-de-la-charite/
https://www.saintédebout.fr/2018/11/25/petition-pour-une-liste-citoyenne-a-saint-etienne/
…..

Sur les assemblées des gilets jaunes

https://www.saintédebout.fr/2019/02/18/les-gilets-jaunes-les-idees-fusent-les-actions-se-mettent-en-place/
https://www.saintédebout.fr/2019/01/21/les-gilets-jaunes-de-la-region-stephanoise-visent-la-lune-pour-atteindre-les-etoiles/
https://www.saintédebout.fr/2019/01/17/nombreux-gilets-jaunes-en-reunion-des-idees-a-foison/
https://www.saintédebout.fr/2019/01/02/les-gilets-jaunes-de-la-region-stephanoise-sorganisent/
https://www.saintédebout.fr/2018/12/26/les-gilets-jaunes-un-espoir-populaire/