Le 1er mars vers 15h, un groupe de gilets jaunes se rassemble autour de la maison départementale des personnes handicapées, à l’occasion de la venue de la secrétaire d’état pour les personnes en situation de handicap, Madame Sophie Cluzel.

Ce jour-là, ils sont quelques dizaines à attendre de pouvoir échanger avec Madame Cluzel pour lui faire part de leurs revendications. Leur attente restera vaine !

Lors de cette réunion en huit clos, seul le sujet de l’inclusion des personnes handicapées est abordé.

Des solutions et des aides ne sont-elles pas déjà réclamées depuis plus de 20 ans et, concrètement, quelles solutions ont-elles été apportées ?

De l’école accessible à tous jusqu’au travail pour tout le monde,depuis combien d’années ces questions sont-elles réfléchies entre quatre murs et à huit clos sans concertation des personnes et familles concernées ?

Les gilets jaunes présents, ce 1er mars, devant la MDPH, tentent de faire entendre leurs revendications à l’aide d’un mégaphone mais ne sont malheureusement pas écoutés.

Voici ce qu’ils réclament :

  • La séparation des revenus du conjoint pour la définition du montant de L’AAH (Allocation aux Adultes Handicapés)
  • Celle -ci avait été demandé et proposé au vote par la France insoumises a l’ assemblée nationale en fin d’année 2018. Cette proposition fut refusée par Madame Cluzel sans aucun débat.
  • Augmentation de l’AAH et de la PCH (Prestation de Compensation du Handicap).
  • * Des AVS (Auxiliaires de vie scolaire) pour chaque enfant pour qu’il soit inclus dès le plus jeune âge, à l’école et dans la société.
  • La CMUC (Couverture Maladie Universelle Complémentaire)

La prise en charge totale de tous les frais inhérents aux handicap et maladies chroniques( soins médicaments appareillage….)

Le handicap est subi et il serait humain de supprimer les charges par compassion à autrui.

  • Délai de prise en charge des dossiers par la MDPH de 2 mois au lieu de 1 an à ce jour.
  • Que toutes personnes handicapés aient le droit de saisir le tribunal pour toute demande.