Samedi 23 Février vers 19h30, place Jean Jaurés à Saint Etienne, Carlos De Oliveira, personne à mobilité réduite, discute avec des amis de la journée qu’il a passée à manifester pacifiquement à Annonay aux côtés des gilets jaunes, quand des policiers se dirigent vers eux.

« Nous ne faisions que discuter. Je n’ai pas compris l’animosité que ces policiers avaient envers nous. Ils nous ont demandé nos papiers d’identité. L’un d’eux a voulu pousser mon fauteuil roulant électrique de force. N’y arrivant pas, il m’a frappé, une première fois, à l’épaule droite. Il a aussi poussé violemment dans le dos une de mes amies qui est d’une nature très pacifique! Je me suis alors approché de lui pour lui demander de se calmer. Il s’est retourné et m’a frappé au visage! » Carlos, interloqué, s’emporte et demande au policier pourquoi il l’a frappé. En guise de réponse, ce dernier menace de l’emmener en garde à vue puis prend de force la commande de son fauteuil roulant électrique! Heureusement, ses collègues policiers surviennent pour apaiser la situation!

Le lendemain, Carlos téléphone à la mairie pour expliquer ce qui lui est arrivé! La scène a été filmée et la vidéo de son agression a été postée sur facebook! La personne, qu’il a au bout du fil, « ne répond pas à mes questions mais me demande d’enlever la vidéo de mon agression ». Carlos n’est pas l’auteur de cette vidéo. Il répond qu’il ne peut pas. « Un moment après, un membre de la préfecture m’a appelé, à son tour, pour me demander de supprimer cette vidéo. » Ce que Carlos ne peut pas faire! Cette vidéo a depuis été partagée de nombreuses fois sur facebook!

Carlos, toujours sous le choc de son agression, déclare: « Depuis des semaines, je constate qu’à Saint Etienne, les personnes handicapées ne sont ni aidées ni respectées par les autorités! »

Espérons cependant que cette affaire ne restera pas sans suite!