Parmi les gilets jaunes, j’ai rencontré de nombreuses personnes généreuses, solidaires et très courageuses. Il en faut du courage pour, depuis deux mois, passer la majeure partie de son temps, le jour comme la nuit, quel que soit la météo, sur les rond points pour clamer ses revendications ! Il faut également beaucoup de courage pour, chaque samedi, aller manifester au risque de se faire gazer et de se prendre un tir de flashball dans la figure ! Et cela, simplement pour que les mots Liberté, Egalité et Fraternité aient un sens, qu’ils ne soient pas qu’un simple slogan écrit sur les frontons des mairies ! Depuis, pratiquement, le début de ce grand mouvement social des gilets jaunes, j’ai été aux côtés de ces personnes généreuses pour faire remonter leurs actions et leurs revendications le plus possible, et j’aurai pu faire une interview complète de beaucoup d’entre elles mais le temps me manque, aussi je les prie de bien vouloir m’en excuser. J’ai choisi aujourd’hui d’interviewer une des figures du mouvement sur Saint Etienne : Monsieur Carlos de Oliveira, un homme au grand coeur et d’un courage exemplaire.

Bonjour Carlos, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Bonjour, je m appelle Carlos de Oliveira, j’ai 48 ans, j’habite à Saint Etienne dans le quartier de Terrenoire. Je suis handicapé suite a une maladie depuis 2010 et en fauteuil roulant depuis 2015. Avant j ai été mécanicien auto et chauffeur routier international.

Quand et pour quelles raisons as-tu rejoint les gilets jaunes?

J’ai rejoint les gj dès le 17 novembre 2018 car, depuis que Macron est au pouvoir, la vie est devenue bien plus compliquée pour les handicapés ! Malgré les 40 euros d augmentation de l AAH, il y a eu la baisse des APL soit une baisse de 65 euros et d autres choses mais ça serait trop long à expliquer. Je suis surtout devenu gilet jaune pour les plus faibles, les retraités, les sdf, les personnes seules, les sans emplois et contre cette injustice fiscale, pour le pouvoir d’achat. Le harcèlement que subissent les plus pauvres, au détriment des plus riches, est insupportable ! Voila en partie pourquoi j’ai rejoint les gj !

Tu parles des gilets jaunes notamment de ceux de Monthieu comme d’une famille, peux-tu expliquer pourquoi?

Chez les gj, j ai trouvé des gens solidaires, très sympathiques, extraordinaires et qui me respectent. C’est fantastique de voir une telle solidarité ! A Monthieu, c est une famille que j’ai trouvée, une vraie famille, grâce aux gj de Monthieu qui sont absolument fantastiques avec moi. Je ne les oublierai jamais et je remercie également tous les autres gj pour leurs dévouements et leurs sympathies et pas seulement à Saint Etienne mais dans toute la France !

Quels ont été les meilleurs moments que tu as passé auprès des gilets jaunes?

Il y en a tellement, c’est difficile à dire !

Dans les manifestations, tu es souvent devant. C’est très dangereux ?

Oui mais je choisis d’être devant pour éviter de blesser un manifestant qui viendrait heurter le fauteuil et pour ma visibilité! Mets toi à ma hauteur et tu vas comprendre.

Penses-tu qu’au fil des semaines, les policiers soient devenus plus violents et quels sont les actes qui t’ont le plus choqué?

Hélas oui… Depuis que j ai rejoint les gj, j ai vu cette violence policière augmenter de semaines en semaines, des violences policières parfois illégales, des abus de pouvoirs très nombreux, des arrestations sans motif, des CRS frapper de nombreuses fois des femmes et des enfants, des CRS se mettre à plusieurs pour frapper des gens à terre , des gens qui n’ont rien fait, et gazer et tirer au flash ball sur n’importe qui, des CRS tirer au hasard jusqu’à gazer le marché de noël, le 22 décembre dernier, alors qu’il y avait de nombreux enfants sur la place. Même moi qui suis handicapé moteur, des CRS m’ont menacé et même visé au flash ball et m’ont gazé de nombreuses fois alors que je ne représente aucun danger. Je ne les ai jamais insulté et je n’ai jamais jeté de projectile sur qui que ce soit ! Les CRS attaquent les citoyens et n’ont aucun respect pour les retraités, les enfants, les femmes et tous les innocents et que dire de toutes ces arrestations d’innocents, des blessés innocents ! Et je ne parle ici que des violences des policiers mais la pire de toutes est celle du gouvernement! C’est une honte ! Les citoyens ont de quoi être révoltés !

Je te remercie Carlos d’avoir pris le temps de répondre à mes questions et je te souhaite encore beaucoup de courage !

Merci à toi Fabrice