A 17h, cet après-midi, alors que les gilets jaunes avaient manifesté dans le calme toute la journée et que de nombreux enfants accompagnés de leurs parents s’amusaient sur une patinoire et un grand toboggan installés place Jean Jaurés, à Saint Etienne, des CRS ont surgi et lancé des bombes lacrymogènes au milieu des enfants. De nombreux témoignages me sont parvenus me signalant que les gilets jaunes étaient pacifiques et qu’aucun signe n’aurait pu avertir les personnes qui se trouvaient sur la place que de tels actes de violences de la part des policiers allaient se produire! Je reviens de Saint Etienne où j’ai interviewé quelques parents avec leurs enfants encore sous le choc, dont une petite fille de 9 ans qui m’a raconté qu’un de ses amis avait pris un projectile dans la figure, le forain qui s’occupe de la patinoire et a abrité un certain nombre d’enfants et les gérants du restaurant « La Jeannette » qui ont accueilli une petite fille de 8 ans, complètement paniquée qui avait perdue sa maman, ainsi qu’un petit garçon qui n’arrivait plus à respirer correctement. Une bombe lacrymogène a même été envoyée sur un grand toboggan! Une petite fille raconte qu’avec son frère, ils ont cru mourir. Selon les personnes que j’ai rencontrées, les violences étaient uniquement policières! Ce soir, j’ignore combien de personnes sont aux urgences mais j’imagine combien les enfants, comme leurs parents, ont du être traumatisés! Que s’est-il passé dans la tête des CRS qui ont commis ces actes de violences? Se sentent-ils à ce point intouchables, au dessus des lois, pour qu’ils se permettent d’agir de la sorte? Tout sera-t-il réellement mis en place pour qu’à l’avenir ce genre de situation ne se reproduise plus? Autant de questions qui restent en suspens…