Aujourd’hui, des gilets jaunes très sympas offraient des places de parking à Jean Jaurés à Sainté. Je les ai interviewés . Si parmi eux, il y a des personnes très différentes, leur ras le bol est le même dans cette société qui les étouffe et dont ils se sentent victimes !

Mandie, une maman de 3 enfants, a insisté sur le fait que nombre de gilets jaunes travaillent mais que la vie, que ce soit pour les chômeurs comme pour les travailleurs, est de plus en plus difficile « surtout quand on a des enfants »!

Un jeune, Sunny, se sent méprisé et clame son envie de vivre.

Vincent trouve, dans ce mouvement, une occasion de crier sa colère: « Macron, qu’il aille taxer Total! Quand Macron se fait accompagner par 15 camions sur les Champs Elysées et quand Edouard Philippe fait des vols à 350 000 euros pour parcourir 110 kms, ils n’en ont rien à faire de l’environnement ! »

Etienne se plaint des conditions de travail et Sylvie, qui a été aide soignante et qui est aujourd’hui en invalidité, me parle des problèmes des transports ambulanciers et de son père qui a attendu 8h dans un couloir dans un hôpital quelques jours avant de mourir!

Andy soulève la question des voitures électriques qui demanderaient combien de centrales nucléaires pour les faire tourner!

Mandie reprend la parole pour apporter une note d’espoir: « Dans ce mouvement, il y a aussi beaucoup de générosité ! Les conditions sont difficiles en ce moment mais de nombreuses personnes nous soutiennent, certaines nous apportent même à manger! ça fait chaud au coeur de voir autant de solidarité ! »

Quel sera l’avenir ? Personne n’en sait rien mais les gilets jaunes sont déterminés à faire changer les choses !