Sylvain Begon – l’Apprenti Politiste Stéphanois.

Le maire de Saint Etienne attend-t-il des morts pour agir ? Espère-t-il les fameux effets de zooms médiatiques que permettent les catastrophes naturelles, les faits divers ou les manquements à la solidarité et dignité humaine ? N’attend-t-il pas que la catastrophe éclate pour dénoncer les conditions indignes dans lesquelles vivent nos concitoyens pour espérer toucher quelques aides financières si précieuses pour notre Métropole ?

Monsieur le Maire, vous vous rendez coupable par votre inaction. Vous vous rendez coupable par votre indécision. Vous vous rendez coupable par votre indifférence.

Oui, je veux vous l’apprendre, des milliers de citoyens vivent dans des conditions de vie indignes, du fait de l’insalubrité de leur logement.

Oui, je veux vous l’apprendre, des citoyens engagés se sont emparés du problème, qui vous indiffère et c’est par l’exemple de l’immeuble du 11 rue Jo Gouttebarge dans le quartier de Tarentaize, que nous espérons nous faire entendre. Alors que le bâtiment, possédé par Métropole habitat a été endommagé grandement à cause d’un incendie, aucun acte de restauration n’a été mis en place tant et si bien que par temps de pluie, » l’eau tombe dans la montée d’escalier, inonde un appartement du 4ème étage, et humidifie les murs. L’éclairage des derniers étages a été remplacé par de puissants néons d’extérieur qui éblouissent jour et nuit. L’odeur du bois brûlé et la noirceur de la suie sont partout. Au 8ème et 7ème étage, plus de télévision puisque le câble TV n’a pas été remplacé. Des fils sont apparents sur le palier. Les seuls travaux réalisés sont ceux que les locataires ont pu se faire financer par leurs assurances à l’intérieur de leurs logements ».

Cette situation n’est qu’un exemple, une illustration nauséabonde de l’incapacité de la puissance publique d’agir quand les problèmes touchent les citoyens. Il était certainement plus urgent, de demander des financements pour construire l’A45, plutôt que des financements pour la salubrité de l’habitat de Saint Etienne Métropole.

Ce cas n’est pas isolé. Certains vivent dans des conditions de vie terribles. D’autres sont victimes des marchands de sommeil. D’autres encore, n’ont pas accès à une eau potable, comme ce fût le cas dans la banlieue de Marseille, Marseille victime encore d’un drame atroce, qui devrait inviter la puissance publique à agir, et à agir vite. D’autres ne peuvent se chauffer, ou payent des factures monstres n’ayant ni une isolation adéquate, ni de double vitrage.

Le problème stéphanois est encore plus écœurant. D’un côté des logements insalubres, des quartiers abandonnés, noirs de suifs, de tristesses et d’oublis et de l’autre des logements vacants, toujours plus nombreux, dont les propriétaires parfois refusent la location.

Monsieur le Maire, une pétition* demande que le mépris cesse, afin d’avoir un habitat digne à St Etienne. Ecoutez la parole de ces citoyens. Faîtes le choix d’agir. Si une catastrophe arrive, cet article retentira comme la marque de votre responsabilité, celle de votre choix de n’avoir rien fait, et de vous être rendu coupable par votre inaction et votre indifférence. Vous voilà prévenu. Vous ne pouvez plus faire, comme vous ne saviez pas. Alors : Agissez. Agissez maintenant !

*https://www.change.org/p/andr%C3%A9e-taurinya-habitat-indigne-%C3%A0-saint-etienne-le-m%C3%A9pris-doit-cesser