Aujourd’hui, des parents d’élèves de l’école de Musique de Solaure à Saint Etienne m’ont contacté pour me demander de partager cette lettre qu’ils ont adressée à Mr Perdriau et à Mr Chassaubéné et qui est, pour l’instant, restée sans réponse, ce afin qu’un maximum de stéphanois soit au courant de ce qui s’est passé à l’école de musique de Solaure! Voici la lettre:

Monsieur Le Maire, Monsieur L’adjoint à La Culture,
Comme vous le savez, l’Ecole de Musique de Solaure, dont nous sommes adhérents, a été victime de cambriolage deux fois en une semaine ! Nous sommes très inquiets pour l’état désastreux et l’avenir de notre école, qui est un vecteur de culture fort – et à notre avis indispensable – pour notre quartier, mais aussi pour la ville en général. En tant qu’élèves et parents d’élèves, nous avons été très surpris mercredi 17 octobre, le lendemain du 1er cambriolage où tout le matériel du projet « école de musique connectée » a été volé (coût : 12000€ environ), d’apprendre que l’école de musique « logée » dans un bâtiment municipal ne soit pas dotée d’une alarme de surveillance ! Nous sommes restés interloqués devant les professeurs qui nous ont dit que l’école ne bénéficiait pas de dispositif de protection. Nombreux parents pensaient que c’était « naturellement » le cas, d’autant plus que l’école se trouve dans les locaux de la Maison de Quartier, qui a des issues communes avec la Bibliothèque Municipale. En tant que stéphanois, nous ne comprenons pas ce déficit de protection pour ces lieux que nous fréquentons quotidiennement. Alors qu’aujourd’hui toutes les écoles possèdent une alarme, il nous semble évident que si notre école en possédait une, le désastre que nous vivons ne se serait pas produit !

Monsieur le Maire, la sécurité des stéphanois n’est-elle pas la première priorité du plan de mandat pour lequel vous avez été élu ?

Ainsi, notre indignation et notre consternation n’ont fait qu’augmenter lundi 22 octobre, après le 2ème cambriolage. Notre école est désormais complètement dévastée et il nous semble impossible de pouvoir faire cours dans des locaux tellement ravagés : tout d’abord d’un point de vue matériel et sécuritaire, mais aussi d’un point de vue psychologique, notamment pour les enfants.

Lundi 22 octobre, certaines familles – qui habitent à proximité de l’école – ont vu les professeurs « déménager » eux-mêmes les instruments, qui n’étaient pas volés, et les dossiers administratifs de l’école. Par crainte d’un troisième cambriolage, l’équipe pédagogique nous a expliqué qu’il fallait mettre à l’abri ce qui n’a pas été volé, puisque les portes de l’école ont été complètement défoncées. Nous ne comprenons pas encore une fois, pourquoi les services de La Mairie n’ont pas proposé leur aide. Est-ce normal que de façon individuelle les professeurs de musique déménagent les instruments et le matériel pour une mise à l’abri chez eux ? Comment protéger dans de telles circonstances un ensemble de batteries ou un piano à queue ? Nous osons vous poser cette question Monsieur Le Maire et Monsieur L’adjoint : Si une école publique ou une médiathèque sont dévastées, les enseignants et les bibliothécaires sont-ils sensés prendre à leur domicile tout le matériel scolaire et le fond documentaire ? Mettez-vous à notre place Messieurs les Elus et comprenez notre grande colère et notre désarroi ! Tout cela nous semble d’autant plus injuste que l’Ecole de Musique de Solaure fait partie des finalistes pour les Prix de l’Enseignement Musical, organisés par la Chambre syndicale des Editeurs de Musique de France. Nous estimons qu’une Mairie qui place le numérique au cœur de sa politique devrait accorder plus de considération et offrir son aide à cette école qui est sélectionnée au niveau national pour le Prix de l’innovation technologique pour l’enseignement de la musique.

Nous vous adressons donc ce courrier pour vous demander d’agir au plus vite pour faire réparer les locaux, afin que les cours puissent reprendre dès la rentrée des vacances de La Toussaint et faire le nécessaire pour que de tels actes ne se reproduisent pas en installant une alarme ou une caméra de surveillance. Nous espérons vraiment que vous serez à l’écoute de notre détresse et que vous ne serez pas indifférents au sort des 150 élèves de l’Ecole de Musique de Solaure et des professeurs qui sont gravement traumatisés par ces deux cambriolages. Nous aimerions en tant qu’élèves et parents d’élèves vous rencontrer au plus vite pour trouver une solution d’urgence.

Des parents d’élèves de l’école de musique de Solaure à Saint Etienne