En ces périodes caniculaires qui semblent devoir se reproduire régulièrement…on est tenté d’acheter de quoi se rafraîchir, direction un supermarché du bricolage et pour pas trop cher on trouve  chez « Bricotruc » un climatiseur (mobile) pas trop cher. Attention aux fausses bonnes affaires car hormis le prix de l’appareil, il faut intégrer son entretien (ou son remplacement pour le bas de gamme) et la consommation électrique bien sûr.

La climatisation c’est cher et ça a un fort impact écologique…mais aussi sanitaire. Les centrales de climatisation des grands immeubles par exemple participent à la diffusion des bactéries Legionella (sur les voisins encore plus qu’à l’intérieur des bâtiments d’ailleurs) , mais sans aller jusqu’à ce niveau de dangerosité , une clim’ mal réglée, un entretien mal fait…et vous multipliez les foyers de maladies.

Quand à la surconsommation électrique, elle fait mal au porte monnaie autant qu’à la planète en générant, au choix, des gaz à effets de serres ou des déchets radioactifs (et des centrales à risques voir article https://www.saintédebout.fr/2018/04/18/fukusainte-a-30-km-dune-centrale-on-fait-quoi/ )

Alors que faire ?? On veut bien être écolo mais de là à crever de chaud (au sens figuré comme au sens propre).

Y a moyen ! Mais faut être malin ! Voyons voir les conseils d’un écolo radin stéphanois.

Voilà 3 petites astuces gratuites qui vous feront gagner 10 degrés ou plus.

1 surtout fermer les  fenêtres , vos rideaux et vos volets si possible…ne pas laisser rentrer l’air chaud ni le soleil, c’est la base et vous gagnez déjà pas mal de degrés et gratuitement.  La nuit par contre aérez le plus possible.

2 utilisez le moins possible les appareils produisant de la chaleur, la cuisson, le repassage, l’éclairage… votre ordi (sauf pour lire cet article). Ce facteur peut être important car si votre logis est bien isolé, il empêche le froid et la chaleur d’entrer mais aussi de sortir.

3 rafraichir l’air par évaporation (séchage du linge à l’intérieur, mouiller les sols…) ; ventilateur et serviette mouillée, drap séchant devant la fenêtre…En vous mouillant ou en mouillant vos habits vous vous rafraichissez aussi.

Au delà de ces trois astuces gratuites si vous voulez investir un peu , il vous faut:

  • des volets,des stores extérieurs , des écrans réflecteurs… tout ce qui empêche le soleil d’entrer.
  • pensez aussi aux plantes vertes (végétalisation à l’intérieur et devant la maison) ,
  • isolation des toitures , combles..
  • isolation par l’extérieur

Pour les propriétaires de maison, un truc vraiment pas cher et super efficace  est de  peindre les fenêtres de toit  et les toits en blanc (avec une peinture provisoire car pas intéressant en hiver). C’est une vieille technique utilisée par les serristes mais aussi pour blanchir les vitrines de magasin, ils utilisaient une peinture à la craie, le blanc de Meudon. Il est un peu plus cher depuis qu’il est à la mode comme produit d’entretien écolo (5 à parfois 14 euros le kilo) mais il en faut peu pour faire vos vitrages. Je  conseille le blanc de Meudon pour les vitres car il est très peu abrasif : attention il faut juste ajouter de l’eau (1 mesure pour 2 mesures d’eau) ; les recettes où on ajoute de la colle donnent des peintures plus difficiles à enlever des vitres.

En ce qui concerne les toits , la technique est remise au goût du jour aux USA.

https://www.youtube.com/watch?v=Etj1HeNTdew

Mais ça c’est à la sauce burger nappé de greenwashing .

A la stéphanoise et sans vous ruiner, les peintures à la chaux aérienne à faire vous même ( de l’eau et de la chaux uniquement) peuvent convenir, sans fixateur elles ne résistent pas longtemps à la pluie, juste le temps de l’été.

Bonne saison chaude  dans votre logis tout frais, mais n’oubliez pas que la moitié du problème serait résolu si on végétalisait vraiment la ville : béton, goudron… augmente considérablement la chaleur.

Pour l’instant très peu d’action en ce sens , secouez votre maire ou changez-le, s’il ne comprend pas l’importance du sujet.

 

 Le stéphanois à la pastèque