Cette panthère vient d’un attaquant malien prénommé Salif Keita que l’ASSE a fait venir clandestinement à la fin des années 60 (au moment où le club sportif stéphanois domine le football français) qui deviendra célèbre en marquant 120 buts pour les verts en 149 matches, remportant trois titres de champion de France et un « Soulier d’argent » (récompense pour le deuxième meilleur buteur européen avec 42 buts sur l’année).

Personne n’a alors critiqué cet “émigré clandestin” qui a participé au prestige de Saint Etienne, à travers son équipe de football!

En 1968, l’ASSE a même choisi une panthère noire pour emblème, en hommage à Salif Keita, son meilleur attaquant!