Version 2 : 21 mars 2018 Suite aux remarques des participants à l’école

L’ÉCOLE DE LA LIBERTÉ !

Le 05 mars ouvrira , villa Janon à Terrenoire, la première « école démocratique » stéphanoise. Inspirée du modèle de Sudbury * fondée en 1969, c’est une école où chaque participant quel que soit son âge, qu’il soit parent, enfant, adolescent ou membre de l’équipe va participer pleinement à toutes les décisions. Ainsi  l’enfant (ou l’adolescent) (4 à 19 ans) décide lui-même des activités auxquelles il veut participer, les adultes étant là pour soutenir les apprentissages si ils sont sollicités. Beaucoup de liberté donc mais aussi un grand respect de la volonté de chacun, une plus grande responsabilité. c’est une communauté éducative en création permanente. Il n’y a pas de classe et tous les âges se mêlent et s’entraident dans les activités  suivant leur intérêt. Il n’y a pas non plus de programme scolaire défini, les apprentissages se faisant à la demande ou bien dans le jeu libre et l’interaction (vivre c’est apprendre) *.

UTOPIE OU RÉALITÉ ?

Cela peut-il fonctionner ? Que deviennent les enfants qui ont suivi ce type de cursus ? On peut s’interroger tellement on est loin du modèle classique d’éducation.  Pour une école comme Sudbury on a le recul suffisant et des résultats en terme d’insertion professionnelle qui ont été mesurés et qui sont satisfaisants. On ne peut certes  pas projeter les résultats d’une école sur une autre. Une autre équipe, un  autre environnement socio-culturel… peuvent tout à fait donner des résultats différents. On peut quand même envisager que la responsabilisation des enfants (ou adolescents), le travail sur projet, le ressort de la motivation personnelle…donneront de bons résultats en terme de capacité d’apprentissage. Ces éléments ont montré leur efficacité dans certaines sections spécialisées  ou en formation professionnalisante par exemple. L’intelligence collective, l’autonomie s’épanouissent beaucoup plus dans un environnement démocratique.

UN FORMIDABLE OUTIL ÉDUCATIF ET CITOYEN: LA DÉMOCRATIE !

Si cette initiative est possible du point de vue pédagogique, elle est aussi extrêmement intéressante du point de vue citoyen. Nos sociétés sont à la peine avec leur démocratie, les élus ne sont pas très représentatifs des différentes classes sociales, l’abstention est forte …Et nous ne parlons là que de moments spéciaux dédiés à la démocratie (élections) et pas de la vie courante, car de l’école jusqu’à la maison de retraite en passant par l’entreprise, nous avons finalement peu l’occasion d’appréhender les pratiques démocratiques.  Apprendre à décider, à choisir, à se responsabiliser aussi …dès le plus jeune âge pourrait avoir des conséquences importantes sur toute la société.

UNE ÉCOLE OUVERTE A TOUTES/TOUS

En sommes-nous là ? Assurément non et ce n’est pas avec la trentaine d’écoles de ce style en France qu’un changement du modèle éducatif est en vue, la lutte pour défendre une éducation nationale de qualité reste l’enjeu majeur pour des millions de personnes. sans opposer les luttes sociales et les alternatives, pour l’instant l’école démocratique reste un projet confidentiel et parfois élitiste.  Avec un tarif de 2980 euros* par an, ce projet n’est pas accessible à tous. Des parents dont les enfants sont en souffrances dans le système scolaire classique n’ont pas toujours ces moyens-là , comment leur ouvrir les portes de cette école ? Potentiellement il y a un grand intérêt humain, pédagogique et citoyen, sociologiquement on ne peut vivre en dehors de la réalité sociale qui nous entoure. La question des moyens peut trouver des solutions par des actions de soutiens divers, la question de s’ouvrir à différents types de catégorie socio-professionnelle peut s’ouvrir par la relation avec le quartier (Terrenoire, quartier prioritaire de la  politique de la ville).

Alors élitiste ou pas ? limitée à quelques »colibris » ? parents aisés ?  indubitablement une école qui n’est pas sous contrat avec l’état,  ne reçoit aucune aide, elle doit trouver par sa propre dynamique et son réseau de soutien  un financement conséquent. C’est un défi de réduire les coûts afin de rendre cette école accessible, espérons qu’il sera relevé par la communauté éducative (équipe du personnel et enfants) et leur soutien(parents, amis, voisins…).

ON JUGE L’ARBRE A SES FRUITS

Comme pour tout fonctionnement réellement démocratique, l’avenir de cette école est par essence difficile à prédire, car dépendant essentiellement  de la motivation, de la créativité et de l’ouverture d’esprit de ceux, petits ou grands qui vont partager cette aventure. Parents et enfants pourront bientôt nous témoigner des bienfaits (ou difficultés) de cette école.

L’école espère ouvrir le 26 mars.

Philippe Bariol

renseignements pratiques: 06.66.63.88.02

Contact@ecoledemocratiquesaintetienne.fr

https://www.facebook.com/EcoleDemocratique42/

 

*lire l’école de la liberté de Daniel Greenberg  http://blog.ecole-autonome.be/

*Es-ce légal ? Oui dans la mesure où l’école relève du domaine privé et n’est pas sous contrat, elle se doit simplement d’assurer « l’instruction » des enfants. L’instruction est obligatoire pour tous les enfants, français et étrangers, à partir de 6 ans et jusqu’à l’âge de 16 ans révolus. Les parents peuvent choisir de scolariser leur enfant dans un établissement scolaire, public ou privé, ou bien d’assurer eux-mêmes cette instruction.

* 2980 Euros pour le premier enfant, 2000 Euros à partir du second.